Rio 2016 : Combien gagneront les athlètes ?

Crédits : aanything.net

La médaille d'or vaut-elle toujours de l'or ? En fonction de leur délégation, les athlètes remportent des primes plus ou moins juteuses. Et le porte-monnaie tricolore est généreux … mais pas tant que ça ! 

Les athlètes bleu-blanc-rouge qui monteront sur le podium recevront chacun un joli cachet : 50 000 € pour une médaille d'or, 20 000 € pour une médaille d'argent et 13 000 € pour une médaille de bronze. Un régime identique à celui des Jeux de Londres (2012) et plutôt avantageux, comparé à celui de nos concurrents. En effet, pour une première place sur le podium, les athlètes américains recevront "seulement" 22 000 € alors que les allemands se contenteront de 13 000 €. Quant aux anglais, ils ne gagneront pas un centime, et s'accommoderont de la gloire de la victoire.

Crédits : Francs jeux

Crédits : Francs jeux

Les médailles des Jeux Olympiques de Rio 2016 

L'Ouzbékistan et l'Indonésie, champions de la générosité

Pas si radins, les Français, en fait ! Pourtant, si nos champions sont certes bien lotis, leur salaire fait tout de même pâle figure face aux sommes mirobolantes touchées par certains de leurs adversaires. Eh oui ! Plus les athlètes gagnent ... moins ils gagnent. Paradoxe ? Pas du tout. Avec une centaine de chances de médailles, les Etats-Unis ne peuvent se permettre d'offrir des sommes colossales à leurs sportifs.

Rien de surprenant, donc, à ce que les pays les plus généreux soient ceux qui ont de maigres possibilités de rafler la victoire. Exemple emblématique : l'Ouzbékistan, qui offrira une modeste enveloppe de 800 000 € à celles et ceux qui ramèneront l'or. Le gros lot revient aux champions indonésiens : en plus d'une coquette prime de 333 000 €, ils recevront 1300 euros par mois, à vie. Un cachet plutôt coquet, leur assurant une retraite … en or !

Marie Gentric pour Fanny Lothaire

Related Posts: