Rencontre avec Luiza Almeida, la "Muse" de l'hippisme brésilien

L'athlete de la semaine

On commence notre rubrique "L'ATHLÈTE DE LA SEMAINE"  avec un portrait de Luiza Almeida, la principale dresseuse de l'équipe brésilienne, surnommée la "Muse" par les médias. Avec ses cheveux dorés et son visage angélique, la sportive de 24 ans impressionne par sa beauté, son talent, et surtout, son jeune âge. 

Une championne précoce 

Luiza et les Jeux Olympiques, c'est (déjà) une grande histoire. Dès 2008, elle goûte à la folie de Pékin. Elle n'a alors que 16 ans et devient la plus jeune dresseuse hippique du Brésil à participer aux Olympiades. D'où son surnom de Muse, en référence à sa fraîcheur, à sa grâce et à son élégance. "Je garde un très bon souvenir de Pékin, ça a été la réalisation d'un rêve auquel personne ne croyait. Ca montre que quand l'on travaille et que l'on s'implique, les résultats sont là". Pas de victoire à la clef, mais une expérience qui la marque et la motive.

IMG_0005

Sur un cheval depuis ses 4 ans

Motivation : un mot-clef pour réussir dans les sports hippiques, peu visibles et peu populaires au pays du football. "Le Brésil n'a pas la culture des sports hippiques, c'est plus dur de se financer". Outre l'Armée Brésilienne et la Bolsa Atleta (NDLR : bourse du gouvernement brésilien), qui la sponsorisent depuis plusieurs années, Luiza compte beaucoup sur l'appui de sa famille. Une mère passionnée par les animaux, un père éleveur de chevaux pur-sang, trois frères eux-mêmes coureurs hippiques… Depuis toute petite, elle baigne dans le monde équestre. A 4 ans, elle monte son premier cheval et à 13 ans, elle s'initie au dressage. "Oui, je suis jeune, mais j'ai de l'expérience. J'ai beaucoup voyagé, j'ai monté différents chevaux, j'ai essayé différentes techniques". Pourtant, Luiza est aussi consciente que son âge constitue un potentiel handicap. Souvent bien plus vieux, ses concurrents bénéficient d'une technique plus travaillée. "Malgré tout, je suis la preuve, et, plus généralement, l'équipe du Brésil est la preuve, qu'avec des efforts, tout est possible". Avec une moyenne d'âge avoisinant les 21 ans, l'actuelle équipe brésilienne de dressage est en effet la plus jeune de l'histoire du pays à participer aux Jeux Olympiques.

IMG_0008

Rio 2016, un objectif individuel et collectif

Cette année, à Rio, l'ambition de Luiza est double : individuelle et collective. "Mon objectif personnel est de réaliser un parcours propre, sans erreur, en battant mes propres records. En parallèle, avec l'équipe, on s'est fixés pour but d'accéder à la deuxième phase de la compétition". Une qualification difficile puisque sur les 60 coureurs initialement présents, seule la moitié décrochera le sésame pour la seconde étape. A l'aube de ses troisièmes Olympiades, Luiza ne vise donc pas nécessairement la victoire, mais elle vise haut. "Si j'atteins mes deux objectifs, ce sera ma médaille d'or", conclut-elle.

 

Marie Gentric pour Fanny Lothaire

Crédits Photos : Rodrigo Coca/Divulgação

Related Posts: