Le trésor des caisses de retraite allemandes bientôt dilapidé ? [revue de presse 18/01]

Les caisses de retraite allemandes se portent bien, très bien même. A la fin 2017, elles disposaient de 33,4 milliards d’euros de réserves, selon des chiffres publiés hier et que la Bild reprend ce matin à la une. Le gouvernement fédéral tablait plutôt sur 30,6 milliards, en baisse par rapport à 2016 (32,3 milliards), en raison de mesures accordées notamment aux mères de famille. Mais grâce à une croissance toujours aussi soutenue, les cotisations rentrent toujours aussi bien ! Pourtant, dans un pays qui vieillit à vitesse grand V, la prudence s’impose, peut-on lire dans l’éditorial de la Bild. « Le système de retraite ne s’est jamais aussi bien porté, l’économie croît, le nombre d’emplois grimpe. Voilà qui amène des milliards que l’on attendait pas dans les caisses ». Ce constat posé, le quotidien populaire avertit: « la probable future coalition se présente avec plein de promesses coûteuses, des retraites toujours plus élevées pour les mères de famille, plus pour ceux qui partent de façon anticipé à la retraite, plus pour les petites pensions. De quoi engloutir les milliards qui sont en réserve ! Il est pourtant clair que l’explosion du système des retraites va arriver. Quand les baby-boomers vont prendre leur retraite, une hausse drastique des cotisations est à prévoir. Ce que prévoit la grande coalition, c’est une politique à courte vue. De la pêche aux électeurs, mais pas du long terme. »

Une coalition, ou de nouvelles élections !

Le message est martelé par la direction du SPD. Si les délégués votent contre la grande coalition avec la CDU d’Angela Merkel, il n’y aura guère d’alternatives. « Ils doivent savoir qu’il n’y a que deux scénarios réalistes », expliquait hier le secrétaire général du SPD dans Die Zeit, « des négociations formelles (sur la coalition), ou alors de nouvelles élections ». De quoi faire réfléchir à deux fois les militants sociaux-démocrates, les derniers sondages étant toujours aussi défavorables pour leur parti. Selon l’’enquête de l’institut INSA, le SPD est crédité de 18,5% des intentions de vote, soit deux points de moins que le résultat obtenu aux élections du 24 septembre dernier. Pour l’und es représentants de l’aile droite du parti, qui s’exprimait dans le magazine Focus, les sociaux-démocrates pourraient tomber à 15 ou 16% s’ils décident de ne pas aller dans une nouvelle grande coalition. « Il faudra des années pour s’en remettre ». Martin Schulz continue de son côté sa tournée des fédérations, une course contre la montre pour convaincre les nombreux indécis. « L’état d’esprit est excellent », veut-il croire, mais l’incertitude domine avant le congrès de Bonn de dimanche.

En bref, les Blitzactus

Déjà épuisée, mais déjà sur le marché de l’occasion à des prix astronomiques ! La basket collector, équipée d’un titre de transport utilisable sur le réseau berlinois (cf notre revue de presse du 17/01), est proposée sur Ebay à près de 3000 euros. Elle ne coutait que 180 euros.
///
Les Allemands sont plus riches que jamais. Le patrimoine financier des ménages a augmenté entre juin et septembre 2017 de 5,7 milliards d’euros, soit une hausse 5,6% par rapport à la même période de 2016.
///
Un Norvégien de 21 ans a été condamné à une peine de 30 jours de prison pour avoir lancé des boules de neige sur des policiers, en marge d’une soirée qui avait dégénérée en avril dernier. Il était aussi accusé d’avoir mordu un représentant des forces de l’ordre. Le jeune homme a nié, et expliqué pour sa défense qu’il ne se rappelait pas du tout des faits.

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi