Euro 2016: pourquoi il faut supporter l'Allemagne

Si vous supportez la France ou un autre pays, passez votre chemin. Nous ne parlerons ici que de la seule équipe digne d'intérêt: la Mannschaft. Mais pourquoi donc le onze allemand est-il le meilleur (en plus d'être champion du monde) ?

 

champioon

 

Vous vous douterez qu'il est bien difficile de répondre à cette question sans y consacrer plusieurs billets, un site entier, voire une grosse partie de l'Internet. Mais tentons de synthétiser ce qui fait les forces et les faiblesses de l'équipe allemande à la veille de l'Euro 2016.

Parce le joueur allemand a la classe capillaire, toujours

franz-beckenbauerPanini Paul BREITNER RFA 1974

Panini-Klassiker_image_1200

$_35   oliver-kahn

Non mais quelle classe...

Parce que les hymnes de supporters dominent tout

Si l'Allemagne est devenue championne du monde en 2014, c'est bien évidemment grâce à ce bijou musical interprété par la délicieuse Mélanie Müller:

Le football, l'Allemagne, la musique: c'est une longue tradition. Les joueurs eux-même ont montré l'exemple dès 1974 avec ce lied intitulé "Fussball ist unser Leben" ("Le football est notre vie"). Sobre et efficace:

Ce n'est pas un hasard: en 1990 (autre sacre mondial, il y en a tellement, pardonnez-nous, nous sommes parfois perdus), le lied officiel fracassait déjà tout. C'est parce qu'un Autrichien (Udo Jürgens, sommité de la Schlagermusik) l'interprète, diront les mauvaises langues. Laissez-les jaser et laissez vous subjuguer:

Et que dire des hymnes 1994 ? Les déhanchés de Klinsmann ou de Kahn sont... Bon oui, d'accord, oublions (comme l'élimination en quart face à la Bulgarie):

C'est du reste à partir de cette date que cette bien belle tradition des chansons de la Mannschaft s'est éteinte.

Et pour l'Euro 2016 me direz-vous ? Une chanson "non-officielle" semble se dégager, interprétée par Felix Jaehn et Herbert Grönemeyer. "Une horreur", dit-on déjà. C'est bon signe.

Parce qu'ils dansent aussi bien qu'ils chantent

C'était il y a déjà deux ans. Le triomphe de l'Allemagne au Brésil. 7 à 1 en demi-finale contre les Auriverdes, Mario Götze à la 113è minute en finale contre l'Argentine... À leur retour à Berlin avec le trophée de la Coupe du monde, les Allemands ont fait la fête là où on les attendait : devant la Porte de Brandebourg. Avec en pleine euphorie, une petite sucrerie envoyée aux Argentins : six joueurs font leur entrée, courbés, en avançant péniblement sur la scène. « Ainsi marchent les gauchos, les gauchos marchent ainsi » . Avant de se redresser bien droits, de sauter et de s'écrier : « Ainsi marchent les Allemands, les Allemands marchent ainsi » .

Rien que pour le French Cancan qui s'annonce, cela vaudrait le coup que les Allemands gagnent contre la France en finale de l'Euro... non ?

 

Amaury Guibert, avec Julien Mechaussie

 

A lire aussi