L'Allemagne exaspérée par ces Français "rêveurs d'antan"

Ce fut le moment fort de l'émission Des Paroles et des Actes hier sur France 2. Invités en plateau: Jean-Luc Mélenchon pour le Parti de Gauche, Cécile Duflot pour les Verts, et Benoit Hamon pour l'aile gauche du Parti Socialiste. Et en direct depuis Berlin, l'eurodéputée allemande de la CDU (droite, le parti d'Angela Merkel) Ingeborg Grässle. L'élue tient des propos que beaucoup de responsables politiques allemands reprennent en boucle depuis des mois: la France doit faire plus d'efforts pour se réformer, maitriser ses déficits, elle doit suivre le chemin emprunté par l'Allemagne il y a plus de dix ans avec les réformes Schröder, des réformes qui valent aujourd'hui à Berlin de s'affirmer comme la première puissance économique du continent. Ingeborg Grässle fustige ainsi les "rêveurs d'antant", dont Jean-Luc Mélenchon serait l'incarnation. Les échanges sont musclés, comme vous pouvez le voir dans cet extrait:

L'eurodéputée allemande a beau jeu de rappeler le score de son parti, la CDU, aux dernières élections législatives: son discours n'est pas iconoclaste, mais partagé par une part importante de la population allemande. Cela avait d'ailleurs commencé avec la crise grecque, et cette inquiétude grandissante de devoir payer toujours plus pour sauver des pays qui ne respectent aucune des règles européennes. Dans la presse, mais aussi au coin de la rue, la France prend peu à peu la place de la Grèce.

On n'ose même plus évoquer le "couple" franco-allemand dans ce contexte...

 

AG

 

 

A lire aussi