Saint Amour

Saint Amour (Benoït Delépine et Gustave Kervern, 2016)

Je suis allé dernièrement au cinéma voir le film « Saint Amour » réalisé par Benoît Delépine et Gustave Kervern. Un film qui parle du vin, on ne va pas bouder le plaisir.

Dans ce film, le vin n'est pas le sujet principal, il n'est que le support de l'histoire et de la relation entre les personnages principaux. Le titre et une des étapes de la route du vin (la commune de Juliénas) parcourue par les acteurs font référence au vignoble du Beaujolais que j'apprécie particulièrement et dont certains aspects me paraissent méconnus. C'est pourquoi j'aimerais apporter quelques éclaircissements le concernant.

Je constate depuis longtemps que pour beaucoup de gens le Beaujolais n'est que le vin primeur qui est mis sur le marché chaque année le 3ème jeudi de novembre. Rappelons que le « Beaujolais Nouveau » n'est qu'une petite partie de la production de ce vignoble.

Histoire et situation

Le vignoble est né après le passage des romains. Grâce à son terroir favorable et à la proximité de la Saône et du Rhône il s'est développé au 17ème siècle. Il est situé entre Lyon et Mâcon sur les coteaux des monts du Beaujolais à une altitude moyenne de 300 mètres.

Cépage

Toutes les appellations du Beaujolais que nous verrons ci-dessous sont issues d'un seul et même cépage, le Gamay noir à jus blanc, originaire de Bourgogne d'où il fut banni par Philippe le Hardi, duc de Bourgogne. Autrefois il était également appelé petit Gamay, Gamay rond ou Bourgogne noir. Sur les 36 000 hectares plantés en Gamay dans le monde, près de 70% le sont dans le Beaujolais.

Les appellations

Le vignoble compte 12 AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) différentes dont les premiers décrets datent de 1936. Les deux plus connues sont Beaujolais et Beaujolais-Villages dont une partie de la production est vinifiée et commercialisée en primeur.

Je vais m'arrêter un peu plus longuement sur les dix autres qui sont les Crus du Beaujolais. On peut les classer dans deux catégories :

  • les tendres : Chiroubles, Fleurie et Saint-Amour (le titre du film)

  • les robustes : Brouilly, Côte de Brouilly, Juliénas, Régnié, Chénas, Morgon et Moulin-à-Vent

Les décrets des AOC Chiroubles, Fleurie, Chénas, Morgon et Moulin-à-Vent datent de 1936, ceux de Juliénas, Brouilly et Côte de Brouilly datent de 1938, celui de Saint-Amour date de 1946 et celui de Régnié date de 1988.

Les Crus Chiroubles, Fleurie, Chénas, Morgon, Juliénas, Saint-Amour et Régnié portent le nom de leur commune. Les noms de Brouilly et Côte de Brouilly viennent du mont Brouilly où siégeait Brulius, lieutenant de l'armée romaine. Le Cru de Moulin-à-Vent se situe sur les deux communes de Chénas et Romanèche-Thorins et doit son nom à un moulin à vent situé au milieu des vignes et qui est encore intact aujourd'hui.

Terroir et caractéristiques aromatiques

Ces Crus, tout en étant issus du même cépage, ont des caractéristiques gustatives, aromatiques et de structure différentes dues à la nature des sols, de l'exposition des vignes et des conditions climatiques. Le vignoble est constitué de trois terroirs principaux : des argilo-calcaires, des sols gréseux et des sables granitiques. Les expressions aromatiques sont :

  • soit fruitées : fruits rouges, prune dans les Brouilly, cerise, pêche, abricot dans les Morgon, groseille, mûre, cassis dans les Régnié.

  • Soit florales : pivoine, rose dans les Chénas, violette, iris, muguet dans les Chiroubles et Fleurie.

Les Crus du Beaujolais méritent d'être connus. En dehors du fait qu'ils soient d'un excellent rapport qualité/prix, ils sont soit tendres comme Chiroubles qui est appelé la « dentelle du Beaujolais », soit corsés et charpentés comme Juliénas, Chénas et Moulin-à-Vent. A table, ils accompagnent parfaitement les grillades de bœuf, le pot-au-feu, les quenelles ou encore le coq au vin.

Pour revenir au vin au cinéma, il existe d'autres films sur le vin dont voici une liste non exhaustive :

  • Premiers cru (Jérôme Le Maire, 2015)
  • Tu seras mon fils (Gilles Legrand, 2011)
  • Une grande année (Ridley Scott, 2006)
  • Mondovino (Jonathan Nossiter, 2004)
  • Sideways (Alexander Payne, 2004)
  • Le beaujolais nouveau est arrivé (Jean-Luc Voulfow, 1978)
  • Le Secret de Santa Vittoria (Stanley Kramer, 1969)

Articles similaires: