[JOUR J 18h00] Pegasus Bridge

On a traversé une plaine jonchée de planeurs et de parachutes des gars de la 6e Airborne pour arriver finalement devant ce fameux pont basculant de Bénouville.

Les Allemands étaient à 100 mètres. Le Pacha a fait ouvrir un tir de fumigène et on a traversé à travers l’écran de fumée. Derrien, Pierrot Quété et Perrone ont été blessés et conduits dans un café à proximité.

Le canal a donc été franchi vers 16h15. Après le passage du second pont à Ranville on a longé la berge jusqu’à la Basse-Écarde. Au croisement des routes d’Amfreville et de Cabourg, le Pacha nous a laissé nous reposer une bonne demi-heure dans les fossés de la route car on est vraiment crevés ! Lui aussi. Avec sa blessure à la cuisse, on se demande comment il a pu faire la marche avec nous…

A lire aussi

  • Aucun articles liés
  • Françoise Gondrée

    70°ANNIVERSAIRE DU DDAY

    De quelle démocratie le président normal se fait-il le chantre lorsque les lois de la France sont bafouées pour satisfaire le lobby politico militaro touristique dénommé comité du débarquement au juteux business..................

    aux sombres pratiques..........

    au mépris du testament des plus hauts dignitaires du 6 Juin 44......des victimes.............

    sommes à votre disposition

    http://www.pegasusbridge.fr

  • simplewnewz

    Incroyable vraiment, à penser que c'était une réalité pour beaucoup il ya si longtemps.

    Sara @ http://www.simplenewz.com