13 Reasons Why, la série coup de poing

Encensée par les uns, dénoncée par les autres, la nouvelle production de Netflix ne laisse personne indifférent. Et pour cause, en prenant le sujet du suicide des ados à bras le corps, la série veut frapper fort.

Un phénomène international 

Produite par Selena Gomez, 13 Reasons Why raconte l'histoire d'Hannah Baker, ou plutôt, elle raconte sa mort. Hannah a mis fin à ses jours. Pour expliquer son geste, la jeune fille de 17 ans a enregistré sept cassettes audio, chacune adressée à une personne que l'adolescente estime responsable de son suicide. Des sujets sensibles, une narration originale et des personnages forts, Netflix semble avoir réussi le pari d'adapter le roman à succès de Jay Asher. 

Bande annonce française de la série. Netflix France. 

Mise en ligne il y a moins d'un mois sur la plateforme, la série a connu un succès fulgurant et suscité un débat international dès le début de sa diffusion. Les sujets abordés font écho à la vie quotidienne du téléspectateur, en grande partie adolescent. Harceleur ou victime, il est lui aussi probablement passé par là.

Réflexion autour du suicide chez les jeunes

Alors chaque épisode donne à réfléchir, notamment sur la portée de ses actions, quand on sait que le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans - plus de 5000 adolescents tentent de se suicider chaque jour aux Etats-Unis. Les jeunes sont donc une cible de choix pour la série, qui semble parvenir à les toucher. De nombreuses associations, comme le souligne Le Monde, constatent ainsi que les appels sur leurs lignes d'écoute ont "doublé depuis le début de la série". 

13 REASONS WHY

La productrice de 13 Reasons Why, Selena Gomez, en compagnie de Katherine Langford (Hannah Baker) et Dylan Minnette (Clay Jensen). Netflix.

Conscients de la portée d'un tel thème, les acteurs essaient de faire entendre leur voix au-delà du petit écran, à l'image de l'actrice Alisha Boe - Jessica dans la série. Cette dernière a participé le 26 avril à un événement organisé par l'université de George Mason, en Virginie, en compagnie de l'ancien vice-président Joe Biden. Elle est intervenue sur le thème des agressions et du harcèlement sexuels sur les campus, dans le cadre des actions de l'université sur le sujet.

Outil pédagogique?

Le thème est important, universel, il parle aux jeunes, et ce, au-delà des frontières américaines. Si bien que chaque épisode a suscité de vastes débats sur les réseaux sociaux. En quelques jours, c'est une véritable communauté qui s'est créée autour de 13 Reasons Why, des centaines d'espaces de discussion voyant le jour sur la toile.

La série a été plutôt bien accueillie par les professionnels de l'éducation, certains y voyant même un outil pédagogique afin de sensibiliser les élèves au suicide et au harcèlement, fait remarquer Sud Ouest.

Une série très critiquée 

La production de Selena Gomez ne fait cependant pas l'unanimité. Accusée de mettre en scène, de glorifier le suicide ainsi que de culpabiliser les proches et les jeunes ayant des pensées suicidaires, 13 Reasons Why a dû faire face à de nombreuses critiques. À l'image de cette mère, interrogée par le New York Times, qui s'inquiète du fait que la série "glamourise" le suicide. 

Malgré ces déconvenues, la série peut se targuer d'un réel engouement, une saison deux devrait d'ailleurs voir le jour. 

Victoria David

 

A lire aussi

  • Aucun article