La BD de la semaine : "All-New Thor", sauver le monde ou se sauver soi ?

Tandis que le film Thor : Ragnarok (en salles depuis le 25 octobre) lorgne vainement vers la parodie de super-héros, le scénariste américain Jason Aaron continue de développer un arc narratif qui, à chaque nouvelle parution de comics, s’ancre un peu plus dans le drame. Car l’homme qui a confié le célèbre marteau à une femme lui lance, dans ce premier tome de All-New Thor (éd. Panini Comics), deux nouveaux défis : sauver le monde et guérir de son cancer. Peut-être un peu trop, même pour une déesse.

thor1

Ca parle de quoi ?

Depuis Mighty Thor (dont les deux premiers tomes ont été publiés cette année dans la collection Marvel Now chez Panini Comics), on sait que les choses ont bien changé au royaume d’Asgard. Incapable de soulever le marteau Mjolnir, le fils d’Odin, devenu indigne, a dû s’exiler, et c’est désormais le docteur Jane Foster, son ancien amour, qui incarne la déesse du Tonnerre.

Un titre qui comporte d’importantes responsabilités, comme celle d’éviter que la guerre initiée par Malekith le maléfique et les Géants des glaces ne se propage aux neuf royaumes. Et comme si cette tâche n’était pas suffisamment lourde, la pauvre Dr Foster est atteinte d’un cancer du sein. Décidément sans pitié, le scénariste Jason Aaron a condamné sa nouvelle héroïne : à chaque fois que Jane Foster se transforme en Thor, les effets de sa chimiothérapie se dissipent. Guérir ou sauver le monde, tel est le dilemme auquel est désormais confrontée Thor.

thor2

Pourquoi on adore ?

"Ca devrait me brûler. Tout ce poison qui coule dans mes veines. Mais au lieu de ça, j’ai l’impression de me congeler sur place." Débuter un comic de super-héros par une séance de chimiothérapie est un pari audacieux. Comment imaginer que la nouvelle déesse du Tonnerre est cette femme chauve au visage émacié, emmitouflée dans des couvertures ? Derrière l’immortelle déesse, on découvre une femme fragile qui souffre atrocement du traitement censé combattre son cancer métastasé et qui abrège ses souffrances à chaque transformation. "Qui eût cru que mourir pouvait être aussi fun ?” 

Ayant refusé d’être traitée par la magie des guérisseurs d’Asgard, Jane Foster s’en remet donc à la médecine des hommes. Sauf qu’elle n’est plus une femme ordinaire et qu’elle est parfaitement consciente de son paradoxe. Loin d’un changement de sexe cosmétique et dans l’air du temps, Jason Aaron complexifie sa super-héroïne, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, déçus d’être autant infantilisés dans les salles obscures.

loki

Côté dessins, Russell Dauterman, également aux dessins sur Mighty Thor, a encore progressé. Il multiplie les détails et imagine un Loki avec le visage de Tom Hiddleston, l’acteur qui l’incarne dans l’Univers Cinématographique Marvel. Avec ce premier tome, le duo fait monter la pression d’un cran et prépare le lecteur à une guerre qu’on imagine déjà inexorable.

C’est pour vous si…

Vous aimez le changement dans la continuité et que vous êtes ressorti déçu de votre projection de Thor : Ragnarok. Ce premier volume de All-New Thor est sombre et mature et ça fait du bien. Un des arcs narratifs les plus prometteurs chez Marvel sorti en France cette année.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

 

All-New Thor, tome 1 : Le Tonnerre dans les veines de Jason Aaron (scénario) et Russell Dauterman (dessin), éd. Panini Comics, 136 p., environ 15 euros.

A lire aussi

  • Francis

    Si l'idée du héros malade qui a le choix entre "guérir ou sauver le monde" est excellente, un Thor féminin est quand même très "space".
    A trop vouloir sortir de l' "arc" (comme in dit maintenant) originel, cela devient un grand n'importe quoi !