La vidéo de Rihanna "Bitch Better Have My Money" résumée en gifs

Plus de trois mois après sa sortie, Bitch Better Have My Money, le deuxième single du futur album de Rihanna, a enfin son clip. Coréalisée par la chanteuse de 27 ans avec le collectif français Megaforce, la vidéo de sept minutes la met en scène en femme vengeresse, prête à tout pour récupérer son argent. Un long clip que Pop Up’ a pris soin de vous résumer en gifs.

C’est l’histoire d’une riche et belle épouse qui se fait enlever dans un ascenseur par Rihanna.

Riri et ses deux acolytes tracent la route avec leur encombrant paquet au volant d’une chouette Plymouth. Leur otage voyage nue, sûrement pour des raisons climatiques.

Mais Riri aime bien rigoler. Alors elle torture un peu son otage (toujours nue), histoire de faire flipper le mari qu’elle tente de faire chanter.

Et comme ça marche pas trop, elle s’énerve en chantant fort "Bitch Better Have My Money", ce qui pourrait se traduire par "Raboule ma thune, salope".

Mais Riri galère grave. Et son plan ne se déroule pas vraiment comme prévu, parce que la "money", elle en voit pas la couleur.

En attendant le virement tant attendu, elle part en croisière avec ses copines et son otage, qui visiblement aime moyen le bateau.

Riri s’ennuie et joue avec le pistolet de détresse (#métaphore).

Et ça donne un plan vraiment beau, très "fête nationale". Ou bataille navale, selon ses références.

"Que faire pour tuer le temps ?" se demande Riri. Se droguer, pardi ! Allez, zou, on sort le gros bong.

Et la marijuana, ça fait tripper Riri.

Qui en profite pour faire participer son otage et la dévergonder un peu.

Pendant ce temps-là, un shérif (Eric Roberts) est à leurs trousses. Mais comme c’est un mec, il pige que dalle aux manigances du gang.

A bout de nerfs, Riri décide d’aller trouver le mari. Et là, surprise ! C'est Mads Mikkelsen (oui, Hannibal, qui est au chômage depuis quelques jours…)

Elle décide d’utiliser les grands moyens.

Ça finit dans un bain de dollars…

… et surtout de sang. Moralité : "Don’t mess with Rihanna, bitch".

 

A lire aussi