On connaît la fin de "Mad Men" depuis deux ans !

C’est l’histoire du plus incroyable détournement d’avion de tous les temps. Le 24 novembre 1971, Dan Cooper (ou D. B. Cooper comme l’ont appelé plus tard par erreur les médias) se présente à l’aéroport de Portland (Oregon). Impeccablement vêtu, il embarque à bord d’un Boeing 727 avec un attaché-case. Quelques minutes après le décollage, l’homme commande un bourbon à une hôtesse et lui tend un bout de papier sur lequel est écrit : “J’ai une bombe dans ma mallette. Je m’en servirai si nécessaire. Je veux que vous restiez à mes côtés. C’est un détournement”. L’homme vient de prendre en otage le vol 305 à destination de Seattle (Washington). En échange de la libération des 36 passagers, il réclame qu’on lui livre à l’atterrissage, 200 000 dollars en petites coupures et quatre parachutes.

A l’aéroport de Seattle, les desiderata de Dan Cooper sont exaucés. Le pirate de l’air demande alors au commandant de bord de l’emmener au Mexique. En vol, alors que tout le personnel est enfermé dans le cockpit, Dan Cooper saute en parachute par la porte arrière de l’appareil et se volatilise. Il ne sera jamais rattrapé par le FBI et on ne connaîtra jamais sa véritable identité.

Et si Donald “Don” F. Draper, le héros de la série Mad Men, était en fait Dan Cooper ? C’est la théorie un peu folle exposée en 2013 dans un article de Medium. Un poil tirée par les cheveux, elle semble pourtant plus crédible que jamais alors que le serie finale se rapproche (l'ultime épisode sera diffusé le 17 mai prochain aux Etats-Unis). Pop Up’ fait le point sur cette hypothèse moins farfelue qu’il n’y paraît.

Draper = Cooper ?

Neuf lettres et une consonance identique. La similitude entre Don Draper et Dan Cooper est évidemment troublante. Sans parler de l’agence de publicité dans laquelle travaille Don Draper : Sterling Cooper, dirigée par l’excentrique Bert Cooper.

Dans l’épisode 7 de la saison 3, ce dernier tente de contraindre Don à signer enfin un contrat.“Dirais-tu que je sais quelque chose à ton propos, Don?” lui demande Bert. “Oui” acquièce Don. “Alors signe. Après tout, qui signe réellement ce contrat, de toutes façons ?” ajoute Bert qui connait donc le plus gros secret de Don Draper. Car notre héros se nomme en fait Dick Whitman. Un nom qu’il a abandonné lors de la guerre de Corée en volant la plaque d'identité d’un soldat mort à ses côtés. Don Draper est déjà un avatar. Pourquoi ne deviendrait-il pas Dan Cooper ?

Un physique similaire

Le portrait-robot diffusé par le FBI à l’époque est troublant. Il pourrait effectivement s’agir de Don Draper. Dan Cooper est décrit comme un homme d’une quarantaine d’années, mesurant 1m80, gentil, calme et s’exprimant correctement. Il était également tiré à quatre épingles et portait un imperméable noir, un costume sombre, une chemise blanche et une fine cravate, ainsi qu’un attaché-case. Une description qui convient parfaitement à Don Draper.

portraits

Des indices partout dans la série

Et si depuis le début, Matthew Weiner, nous glissait des indices pour nous préparer à cette fin ? Le créateur de la série ne dément en tout cas pas cette théorie lorsqu’on lui pose la question. Et ses partisans ne cessent de relever des indices qui la valident. Parmi les plus cités, la présence constante et régulière du thème de l’aviation civile au long des sept saisons de la série. Parmi les plus cités, Ted, le père de Pete Campbell qui meurt dans le crash de la American Airlines en saison 2. Le poster promotionnel de la saison 6 montrant Don Draper, son double et un avion au loin.

Mad-Men-S6-Key-Art-

Et surtout le trailer de la saison 7 dans lequel les personnages principaux de la série se préparent à tous embarquer, sauf Don, qui lui a l'air de débarquer... "It's all up in the air" annonce AMC. Coïncidence ?

Une théorie qui se confirme

Dans la deuxième partie de la saison 7 diffusée depuis le 5 avril sur AMC, tout semble confirmer cette théorie. [SPOILER] Le timing tout d’abord. L’épisode 8 reprend en avril 1970 (le discours de Nixon), quelques mois avant le détournement de Cooper. Et Don fait un rêve étrange dans lequel Rachel Katz lui apprend qu’il a “loupé son avion”. Dans l'épisode 11, Roger Sterling interpelle Don : “Qu’est-ce qu’un nom ?”. Puis dans l'épisode suivant, le fantôme de Bert Cooper est convoqué aux côtés de Don Draper. Au volant de sa Cadillac, il récite avec son ancien patron les mots de Jack Kerouac dans Sur la route : “Où vas-tu, Amérique, dans cette voiture brillante au cœur de la nuit ?”. A la recherche de sa serveuse dans le Wisconsin, Don endosse encore une nouvelle identité, celle de Bill Phillips, un consultant qu’il vient de rencontrer chez McCann. Et sans raison (apparente), il décide de continuer sa route vers l’ouest (Saint-Paul, Minnesota).

Il reste donc à Don deux épisodes pour traverser la moitié des Etats-Unis et atteindre Portland. Là, il pourra acheter un billet d’avion pour Seattle. Et tout recommencer, une fois encore.

A lire aussi