Attention : certains jouets connectés vous espionnent !

Et si pour Noël, un cadeau comme un petit robot à l’air inoffensif se transformait en espion au milieu de votre salon ? Vous n’y croyez pas ? A l’Œil du 20h, on vous le prouve !

Voici deux jouets en vente dans des magasins en France : un robot et une poupée qui parlent. En téléchargeant une application sur téléphone portable ou tablette, via internet, les enfants peuvent discuter avec eux.

Le problème, c’est que les applications qui permettent de discuter avec la poupée avec le robot ne sont pas sécurisées. Tout le monde peut les télécharger. Pas besoin de code pour accéder au jouet. N’importe qui peut faire parler le robot ou la poupée et poser des questions à l’enfant.

Nous avons fait le test. A distance, derrière une porte, à une dizaine de mètres, nous pouvons prendre le contrôle du robot. Nous lui faisons dire ce que nous voulons. Comme, par exemple, demander à l’enfant d’ouvrir la porte de la maison, ou lui demander le code de carte bleue de ses parents. Nous avons même réussi à enregistrer à leur insu, les conversations des utilisateurs, lorsqu’ils sont près de la poupée.

«Espion au cœur du foyer»

La CNIL, la commission nationale informatique et libertés, publie aujourd’hui un rapport sur ces jouets. Elle pointe l’absence de sécurisation et le non respect de la vie privée. Mathias Moulin, directeur adjoint explique :

«C’est comme si on pouvait installer un micro chez vous, sans que vous en ayez conscience. C’est typiquement un objet-espion, au cœur de votre foyer. C’est en ça le risque principal.»

La CNIL constate aussi que l’entreprise qui commercialise ces jouets collecte et traite, sans informer l’utilisateur, des données personnelles sur les enfants : leur voix, leur conversations, mais aussi, au moment où ils remplissent ce formulaire, leur glace préférée, le nom de leur école et même le lieu où ils habitent.

IMG_9428

L’entreprise qui commercialise ces jouets a deux mois pour corriger ces défauts. Si elle ne le fait pas, elle risque une amende, jusqu’à 3 millions d’euros. Nous avons tenté de la joindre : sans réponse. On aurait peut-être dû demander à la poupée !

 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • yves court

    Mais tous les téléphones portables sont des micros même lorsqu'ils sont éteints!

    • Brigitte Logan

      Exact ! Et les "oreilles" sont en USA !

    • TrumpIsDevil

      Même éteints ? Waouh, trop fort ! Lololol
      Il parait même que l'on peut être filmé par son micro-ondes... C'est pour ça que je mets toujours une cagoule pour réchauffer mon bol de soupe le soir.

  • http://www.orleans.radiocampus.org/ Théo SOLIGNY

    Effrayant, mais pas si étonnant que ça, au fond... Une seule règle à respecter : ne jamais acheter de jouets ou même d'appareils "connectés" !

  • divinfo

    Après avoir vu le reportage, on peut se poser la question des notions d'architecture des journalistes, on a rarement des maisons tout en verre et cloisons légères, quand on utilise un wifi ou un blue tooth dans une maison on voit vite les limites liées à la structure. Ceci dit, il est quand même nécessaire que ces appareils connectés soient équipés d'un logiciel avec un mot de passe et que la société qui recueille les données soit en règle avec la CNIL...même si les personnes qui se plaignent étalent souvent leur vie privée sans aucune retenue sur Facebook ou autre réseau.

    • Ghislaine Surrel

      Entièrement d'accord

    • Brigitte Logan

      Il ne faut pas rêver !!! Vous connaissez le mot C I A ?

  • David Scemama

    UFC que choisir les avait déjà signalés à la Cnil en 2016!!
    Ça avance vite dites moi!? :-( rendez vous Noël 2018!!

  • api source

    Rassurez-vous, une entreprise bien française va installer chez vous un appareil qui peut tout aussi bien espionner vos habitudes et votre vie privée !. Je veux parler des compteurs LINKY !

  • Faire Face

    Et nul part on ne dit que ces "jouets espions" sont fabriqués...en Chine !
    Suppression pure et simple de ces jouets "Big brother"!!

  • monsieur noizet

    a-t-on besoin de tous ces objets connectés ? bien sûr que non ! ces besoins on les crée pour des raisons commerciales .
    je ne plains pas ceux qui se font piéger.
    je regarde le matin les jeunes qui partent à l'école . ils sont en groupe mais ne se parlent pas car ils sont tous scotchés sur leur portable pour échanger avec le copain ou la copine qu'ils vont voir dans 3 minutes à l'arrêt de bus ...
    les parents portent une lourde responsabilité dans ces addictions grâce auxquelles ils ont trouvé le moyen que leurs enfants leur foutent la paix.
    mais ils semblent tomber des nues lorsque qu'ils constatent les effets pervers de ces échanges ...

    • gegehella

      Et je suis bien d'accord avec vous, ce n'est que pure réalité.

  • Steph D

    Et Google home?