Notes de frais des députés : si vous avez le ticket c’est remboursé !

 

 

Ah la belle époque où les députés dépensaient comme ils le voulaient leur IRFM: l’indemnité représentativité de frais de mandat... C’est une époque révolue !

La cagnotte « IRFM »  à hauteur de 5840 euros brut par mois par député est à présent supprimée. A partir du 1er janvier 2018, les députés devront justifier chaque dépense s’ils veulent se faire rembourser.

Mais au fait quels frais sont pris en charge par l’Assemblée ?

Au Palais Bourbon, ceux qui tiennent les cordons de la bourse ce sont les trois Questeurs. Ce document que nous vous présentons, publié par le magazine “Marianne” détaille

les frais des députés qui pourraient être remboursés. Par exemple :

  • Les fournitures de bureau
  • Les billets de train ou d’avion
  • Les factures de taxis
  • Les frais vestimentaires costumes, tailleurs,
  • Les notes de téléphone
  • Les séances chez le coiffeur
  • Les cadeaux offerts
  • Les conseillers en communication
  • Location de salle de réunion

 

Parmi toutes ces dépenses plafonnées à 5840 euros brut par mois et par député, l’une fait polémique : Au chapitre “hébergement et repas” :

Serait remboursé : la location d’un pied-à-terre à Paris ou en circonscription (loyer, dépense d’eau, d’électricité et de chauffage, frais d’agence, d’équipements électroménagers ou l’achat du linge de maison…)

Par exemple un député habite à Paris. Il est élu en province. Dans sa circonscription, le loyer de son nouvel appartement est remboursé. Scandaleux pour un député socialiste qui dénonce un coup de pouce aux élus “parachutés”.

Contactés, les Questeurs admettent que la mesure fait débat. La liste officielle des frais remboursables sera connue le 29 novembre. D’ici là, un conseil au députés : gardez-bien vos justificatifs

 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Tous Ensemble

    Loyer, électricité, consommable, linge de maison, etc.

    ET PUIS QUOI ENCORE !!
    Mon patron ne me paie pas tout ça, alors pourquoi eux l'aurait !!!

    HORS DE QUESTION

    Frais de déplacement, représentation, frais de bouche uniquement le midi, téléphone+forfaits et ordinateur prêté par l'assemblée, j'accède aux costumes et logement de fonction sur paris, et divers aux frais.

    Mais il faut rester raisonnable dans la mesure du possible.

    Tout le reste appartient à la vie et confort personnel de l'élus. et c'est à lui seul de faire ses achats sur son épargne à lui seul.

    • hugo

      "Loyer, électricité, consommable, linge de maison,..." ... dans le cas d'un député de province siégeant à Paris. Si votre patron vous déplace les jours de travails à priori il vous paye le logement.
      Ce qu'il faut vérifier c'est que les députés Franciliens n'en profitent pas, pas plus que des députés parachutés qui se feraient payer un logement dans leur circonscription, habitant Paris.

      Bon le mieux aurait été de délocaliser l'assemblé national en province (Orléans, Beauvais, Le mans ...), là on aurait des frais de fonctionnement largement moins cher et nos chers élus auraient pus se loger facilement. Mais les politiques ne savent pas que la province existe.

      • blablabla

        Il y a tout de même un vrai avantage à avoir l'AN à Paris... Et c'est principalement du à la forte concentration de transports et hubs. C'est plus simple pour un Marseillais de monter à Paris que d'aller à Montpellier, c'est dire!
        Tant qu'on aura une organisation territoriale aussi centralisée, il sera toujours plus pratique pour tout le monde d'avoir l'AN à Paris, que l'on sache que la province existe ou pas.

        • hugo

          Justement, ça leur ferait découvrir la vraie vie, ou la leur rappellerait.

  • Tous Ensemble

    Macron n'est pas capable de donner une aide au retour à l'emploi pour aider les demandeurs d'emploi à se déplacer afin de retrouver un travail.
    Alors les élus, c'est hors de question.

  • Zed

    Pigeons

  • Zed

    Pigeons préparez vous à vous ruiner pour subvenir aux besoins des députés

  • francois molard

    En plus des indemnités de député(e) plus les frais pour assistants(es) parlementaires, les députés(es) reçoivent environ 12 000€ par mois. mais cela ne leur suffit pas i
    Il faut aussi que l'Etat, NOUS, prenne à sa charge ses frais annexes appelés pompeusement IRFM ; indemnité représentative de frais de mandat . Quelle sera la vérification des achats réels des députés quand on sait qu'il est facile d'obtenir des factures auprès des commerçants surtout si on est élu(e) du secteur.
    Encore de l'argent qui ne profitera qu'à la caste des élus(es) pris sur le dos des plus démunis.
    Elle est pas belle la vie d'élu(e) : c'est le changement selon Macron .

    • hugo

      Justement, ça change et on se pose les bonnes questions.
      Vous auriez préférer ne rien changer ?

      • Christian GHETTEM

        Oui cela change, mais pour payer c'est toujours nous...pour encaisser c'est toujours les politiciens.
        A part cela ??????

        • hugo

          Si les députés ne sont pas payés et pas défrayés, ils seront soit issus de famille riche, soit corrompu. Quel est votre choix ?

          Sinon quelle solution préconisez vous ?

  • nounours07

    66% de pigeons en France ...quelle volière !!

  • stampa2508

    Plus les 440 000€ à Brigitte, il veut ruiner la France comme sont prédécesseur, plus ces 10000 € de maquillage par mois ........etc Franchement on est vraiment dirigé par des pourris, qui ne pensent qu'à eux mais pas aux 11 millions de pauvres qui crèvent de faim.

    • hugo

      Mme Chirac, 80k€ par mois, mme Sarkozy bis, 60k€ par mois.
      Mme Trieveler était à 20k€ par mois, mais n'a pas tenu le rôle.

      Donc on s'améliore, et au moins c'est chiffré et communiqué.

  • Vieille Dame

    les cadeaux offerts !!!
    pour les costards, je préconise un joli bleu de chauffe et une casquette...

  • Vieille Dame

    doucement sur les notes de taxis !!!
    "
    Chauffeur
    (corps des agents)
    Les chauffeurs assurent le fonctionnement du parc automobile de l’Assemblée nationale, qu’il s’agisse de la conduite ou de la surveillance de l’entretien des véhicules. Ils peuvent être
    affectés au service d’une personnalité (Président de l’Assemblée nationale, Vice-présidents, Président de groupe politique ou de commission ...) ou bien travailler au sein d’un pool. Les
    horaires sont extrêmement variés, une totale disponibilité est indispensable. Les chauffeurs travaillant au contact des députés, ils doivent faire preuve de tenue, de tact et de la plus
    grande discrétion." http://www.assemblee-nationale.fr/concours/concours-carrieres.pdf

  • Tous ensemble

    C est une honte nous notre patron nous payent pas la voiture vêtements nourriture on vie avec notre salaire ,pourquoi pas eux avec les salaires qu il ont encore beaucoup trop d argent prit sur notre dos Brigitte MACRON dépense aussi beaucoup trop elle a une retraite alors qu' elle sent serve on prend de l'argent au étudiants au retraités .toujour les mêmes qui payent .alors il va falloir vraiment que ça change c est facile d être le père noël avec l argent du peuple .macron comme les autres et un donneur de leçons il doit se prendre pour Dieu !!!alors qu'il vivent comme nous avec les salaires et après on verra trop d argent gaspillé cela pourrait servir au chômeur .pour ma part Macron est comme les autres je regrette avoir voté pour lui je ne voterai plus jamais !!!!!!!

  • Arnaud Martin

    La liste de ces remboursements est une excellente nouvelle. En effet, il y a quelques années, une question avait été posée en séance afin de savoir si les costumes peuvent constituer pour les professions libérales une charge déductible des revenus. La réponse avait été très claire et non équivoque : non, un costume n'est pas un "habit réservé au seul travail" et ne peut donc constituer une charge déductible (pas même dans la limite d'un costume par an, comme de nombreux indépendants le croient, il s'agit d'une légende urbaine).

    Donc s'il est admis pour nos députés que le costume et le coiffeur constituent des frais liés à la fonction, et donc susceptibles de remboursement, on ne comprendra pas qu'il n'en aille pas de même pour les consultants, ingénieurs, commerciaux etc...

    J'attends avec impatience que cette liste de "frais professionnels" auxquels les députés ont droit soit officielle, afin de pouvoir à mon tour déduire de ma compta quelques costumes et paires de souliers. Et vu les interlocuteurs que je côtoie, je peux vous dire que ce sera du sur-mesure, à 5000 euros par mois, il y a de la marge !

  • Patrick Gaillard

    et quand on pense que certaines personnes gagnent le smic et n'ont meme pas de tickets resto