Les piscines vues du ciel … une aubaine pour le fisc !


Au bord de votre piscine, vous vous pensiez à l’abri des regards… Et bien, non ! Le fisc vous observe du ciel au cas où vous auriez oublié de payer l’impôt sur votre piscine !

Marmande, c’est une commune de 17 000 habitants. Dans cette ville du Lot et Garonne, les piscines ont fait les gros titres de la presse. Sur les 800 répertoriées, 300 ne sont pas déclarées au fisc. Comment les impôts ont-ils fait pour les débusquer ? “L'administration fiscale a les moyens de pouvoir détecter les piscines extérieures (non déclarées) par l'exploitation et le croisement de nombreux éléments”, affirme l’administration fiscale.

Quels moyens exactement ? Les inspecteurs des impôts ont-ils pris l’avion ? Pas du tout ! Ils sont tout simplement allés sur Internet, et ont regardé les images satellites de Google, puis ont compté les piscines, une à une. Ensuite, les inspecteurs ont croisé ces données avec beaucoup d’autres. Informations de cadastres, autorisations d’urbanismes, et actes notariés. Dans le but de prélever l’impôt sur les piscines. De combien est-il ? Jean Claude Fédrigo, habitant du Lot et Garonne a déclaré sa piscine en 2005 pour un bassin de 8 mètres sur 4. Il déclare payer environ 125 euros par an d’impôts sur sa piscine.

Une piscine c’est une taxe foncière et une taxe d’habitation qui augmentent. Les 300 propriétaires qui ont oublié de la déclarer devront payer et c’est la ville qui s’en félicite. Ces contrôles fiscaux, sur les piscines ou encore les extensions de maisons, représentent 100 000 euros de plus chaque année dans les caisses de la commune “100 000 euros c’est refaire entièrement une route. 100 000 euros c’est 3 jours de fêtes de Marmande. 100 000 euros c’est ce que nous mettons chaque année dans notre programme de rénovation urbaine. Donc c’est important pour une ville comme la nôtre” se réjouit Daniel Benquet, maire LR de Marmande.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié