Le fils de Donald Trump veut embaucher des travailleurs étrangers

Depuis son élection, Donald Trump a deux priorités, stopper l’immigration et donner des emplois aux Américains. "Nous devons protéger nos frontières des ravages des autres pays, qui copient nos produits, qui volent nos entreprises et détruisent nos emplois". Mais cela vaut-il pour les entreprises de la famille Trump ? Pas vraiment.

Les vignobles Trump au Sud-Est des Etats-Unis, ce sont 530 hectares de vignes qui font la fierté de la famille. Dans ce domaine, Donald Trump produit du rouge, du blanc, Sauvignon, Chardonnay.

Ce vignoble, le père l’a transmis à son fils, Eric Trump. Et sur les questions d’immigration et d’emploi Eric Trump a la même position que papa : "Nous autorisons la venue de centaine de milliers de personnes, et ils vont continuer à nous prendre nos emplois".

"Il ne faut pas croire tout ce que vous lisez"

Seulement, pour faire les vendanges, Eric Trump a besoin de saisonniers. Dans l’offre trouvée sur le site du ministère du Travail, l’entreprise Trump recrute 23 travailleurs agricoles. Petit détail, la mention H-2A. Elle concerne les visas donnés aux travailleurs immigrés. Ce n’est d'ailleurs pas la première fois que la famille Trump emploie des étrangers. Dans son golf de prestige et son hôtel en Floride, c’était déjà le cas. Mais Donald Trump a une bonne raison : "Ce sont des visas légaux, trouver des employés pendant la haute-saison à Palm Beach c’est presque impossible".

Au total, le Président aurait employé plus de 800 travailleurs étrangers ces 10 dernières années dans son complexe hôtelier. Nous avons contacté l’établissement : "Cette information est confidentielle, je peux seulement vous dire de ne pas croire tout ce que vous lisez".

Les Etats-Unis de Trump, c’est bien "America first" mais pas sans l’aide des travailleurs étrangers.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié