Les retraites des députés moins avantageuses qu’avant. Vraiment ?

A l’assemblée nationale, il y a un sujet sensible, épidermique, la retraite des députés ; “C’est un sujet qui ne me concerne pas” , élude Bernard Accoyer, député LR, de Haute-Savoie. “Allez vous faire foutre”, s’insurge Jacques Myard, député LR des Yvelines. Mais pourquoi tant de haine ? Les députés affirment avoir fait des efforts pour réduire les avantages de leurs retraites. Vraiment ?

Les députés ont réformé leur système de retraites en 2010. Mais elle reste toujours très avantageuse. La durée et le taux de cotisation sont plus favorables que ceux du régime général. Un parlementaire cotise 31 ans pour avoir une retraite à taux plein. Quand le salarié, lui, doit cotiser plus de 40 ans. Le député Alain Chrétien a accepté de nous dire ce qu’il touchera à sa retraite, grâce à ce nouveau système, s’il ne faisait qu’un mandat. Il a demandé à l’assemblée nationale de faire le calcul : “Au bout de 5 ans de cotisations, je vais toucher 1000 euros de retraite, alors que certains français vont travailler 40 ans, pour toucher ces 1000 euros de retraite. Donc il y a une vraie différence”

Mais de combien, la différence, exactement? Antoine Bozio, économiste spécialiste des politiques publiques, l’a calculée pour nous. Comparons avec une retraite dans le privé, à salaire égal, un peu plus de 7000 euros bruts, sur 5 ans de cotisations. Que toucherait le salarié ? 542 bruts, c’est deux fois moins que le député. L’explication ? C’est l’employeur, l’assemblée nationale, qui cotise plus pour la retraite du député, que ne le fait une entreprise pour son salarié.

Certains députés sont encore plus avantagés

Près d’un 1 député sur 10 bénéficie encore de l’ancien régime. La réforme n’est pas rétroactive. René Dosière, député PS de l’Aisne, par exemple. Il aura une retraite à taux plein, en ayant cotisé seulement pendant 22,5 ans. Il touchera une retraite de... 6329 euros brut ! Tout à fait normal, selon lui : “Il a fallu que je consente des sacrifices importants pour être parlementaire. Et donc il est tout à fait légitime qu’à ce titre là je puisse avoir cette retraite”. 

Et pour défendre leur régime de retraite, les députés à droite comme à gauche multiplient les arguments : “Nous les 35 heures, on les fait en deux jours”, se justifie Patrick Ollier, député LR des Hauts-de-Seine. Pour Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis : “député, c’est pas un boulot”. Quant à Thierry Mariani, député LR des Français de l’étranger : “Si c’est un régime totalement comme les autres, vous n'aurez que des fonctionnaires comme députés”. Ce régime spécial des retraites risque d’être avantageux encore longtemps. Ce sont les députés qui fixent leurs propres règles.

 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • FranceUnie

    De toute façon, tant que l'on restera avec ce système actuel.
    Un système qui plus est s'auto-gère.
    Ca ne pourra que mal se comporter et mal se porter.

    Et pour le moment, dans les 80 et quels candidats, j'en ai vu qu'un seul, JL Mélenchon, à faire promouvoir la démocratie pour contrôler l'état.
    Et ca c'est uniquement parce qu'il a écouté les revendications du peuple.

    et toutes personnes qui ne respectent pas les lois de la République (Démocratie ça changerait positivement), ne respecte pas la liberté du peuple, doit être expulsé et inéligible de représentativité citoyenne dans l'état à la juste hauteur de son délit.
    Il y en aurait déjà un bon paquet qui ferait pschitt.

    La fonction d'état n'est pas un garde manger pour richissime en mal de gloire, qui veulent imposer à tout le pays leurs idées individualistes.

    La fonction d'état, c'est le dévouement d'élus et de salariés pour représenter et porter la parler du peuple, afin de construire au mieux un pays et un monde en fonction de tout le monde.
    Les piliers d'un état juste, c'est l'égalité, la fraternité, la liberté, la sérénité, la justice, et bien évidemment le progrès pour toujours continuer à aller de l'avant.

    • enfaitpourquoi

      Mélenchon a acheté sa permanence avec l'argent de son indemnité parlementaire...

      • Sergio

        Durant la campagne des présidentielles il serait utile de savoir quels candidats vont réformer les régimes de retraites particuliers,fonctionnaires,pompiers,clercs de notaire,DÉPUTÉS et SÉNATEURS,et tous les autres pour que dans un ETAT de DROIT nous soyons tous égaux devant la retraite en fonction des versements effectues

        • enfaitpourquoi

          oui, ce serait la justice... mais il y a des caisses de retraite par-ci et des caisses de retraite par-là... et puis elles sont opaques quant aux rémunérations de leurs dirigeants... le peuple manque de regard sur les avantages que certains se mitonnent soigneuesement... le système suisse où le peuple garde le pouvoir de contrôle en fait une grande démocratie... si les Français se réveillaient un peu au ileu de voter encore et toujours pour les mêmes...

  • Gilles24

    "On ne peut être juge et partie"
    C'est ce que l'on apprenait à l'école et ça ne date pas d'hier et au vu du nombre d'enseignants à l'assemblée ils devraient le savoir ......
    Bizarrement ils s'exemptent des règles basiques au risque de favoriser les populistes alors que la solution de leurs indemnités est très facile car pour coller à ce mot il suffirait de juste compenser les salaires et autres revenus que l'élu ne percevrait plus du fait de son mandat et de compenser pour ses points de retraite, c'est ça des indemnités .....
    L’intérêt général n'est pas la somme des intérêts particuliers , ça aussi ils ont oublié ...
    Patrick Ollier dit faire 35 heures en deux jours , je veux bien mais alors pourquoi est t-il maire de Reuil Malmaison et Président de la Métropole du Grand Paris , avec ses 72 balais au compteur j'ai peur pour sa santé on devrait saisir une instance pour faire cesser l’esclavage des vieux .....
    Ce genre de discours est extrêmement délétère et quand ils pleurnichent que le FN monte , est un grand danger pour la démocratie aucun d'entre eux ne se reconnaitra la moindre part de responsabilité dans ce rejet des politiques.
    Ils sont vraiment hors sol ......

  • enfaitpourquoi

    Tout simplement scandaleux. On est bien loin de l'équité nationale, quant à l'éthique dans la fonction politique, elle est à des années lumière de la nuit du 4 août 1789 !
    Je ne voterai bien sûr pour aucun de ces gens.

  • Leclerc

    Un des problèmes est que nous avons trop de députés et de sénateurs dont beaucoup sont plus des 'parle-menteurs' que des parlementaires !

  • çàcmoi

    risque de n'avoir que des fonctionnaires :

    1. Le secteur de l’enseignement.
    le monde de l’enseignement est fortement « surreprésenté » dans les deux assemblées,
    le phénomène n’étant pas nouveau (16% à l’Assemblée nationale et 24% au
    Sénat). Bien que les informations publiées ne précisent pas si les élus
    relèvent de l’enseignement public ou privé, il ne fait guère de doute
    que la très grande majorité d’entre eux appartient à la fonction publique. Au Sénat, les enseignants constituent le groupe le plus nombreux.
    2. La fonction publique (hors enseignement).
    se trouve également
    « surreprésentée » parmi les élus nationaux (21% à l’Assemblée
    nationale et 15% au Sénat). La fonction publique (hors
    enseignement) apparaît à l’Assemblée nationale comme la première, par le
    nombre, des catégories socio-professionnelles alors qu’elle ne vient qu’en second rang au Sénat (après les enseignants).

    le cumul des mandats , déjà signalé dans un commentaire

    et pourtant certains jugent qu'ils ne sont pas assez payés : Y.G

    MELENCHON va dans le sens du vent pour rassembler le maximum de...

  • scourzic

    Et après on parle du trou de la sécu! Je ne sais pas dans lequel les francais/ses l'on mais en tout cas il est bien profond.
    Il faut supprimer tout ça, qu'ils soient bien payé c'est une chose mais là c'est de l'abus vis à vis de tout les français.