L’hélicoptère de l’armée… qui ne vole pas beaucoup !

Le NH90, le dernier né des hélicoptères militaire français… au Mali, ou en pleine mer... il rend ses pilotes euphoriques: « c’est que du bonheur constant » selon ce capitaine de l’armée de terre.

Du bonheur ? pas vraiment. Plus de 60 % de ces appareils sont cloués au sol, au garage. L’Oeil du 20h a enquêté sur cet hélicoptère qui bat de l’aile.

Ce fameux appareil, on a essayé de le filmer. De la base navale de Brest, à NHI, le constructeur, en passant par le ministère de la Défense, l’armée n’a pas usurpé son surnom de Grande Muette. Alors quel est le problème avec cet hélicoptère qui coûte 28 millions d’euros l’unité ?

Il y a d’abord comme un petit grain de sable… Le NH90 est bourré d’électronique. Et il supporte mal la poussière du Mali.

A l’assemblée nationale, François Cornut-Gentille est spécialiste des questions de défense. Selon lui, l’appareil n’est pas très adapté au désert.
Mais il y a pire, presque absurde. Devinez quoi ! Cet hélicoptère, utilisé par la Marine, est allergique à l’eau de mer !

Nous avons joint un mécanicien en charge des réparations. Selon lui, cet appareil s’userait 2 fois plus vite que les autres.

“Il n’y a pas de produits limitant la corrosion à la fabrication. Il y a eu des défauts de conception des pièces pour éviter que l’eau de mer rentre dans la machine. Ca a mal été étanchéifié en fait. ”

Enfin quand il faut le réparer, cela prend une éternité ! En moyenne, pour une heure de vol, il faudrait jusqu’à 20h de maintenance. La raison ? Les pièce détachées. Très difficiles à obtenir. Le constructeur a vendu cet hélicoptère à 13 pays différents. Et ses clients passeraient avant l’armée française, moins exigeante avec son fournisseur.

« Les australiens par exemple, ils sont chouchoutés par rapport à nous. Pour eux, les pièces détachées sont deux fois moins chères et livrées deux fois plus vite » nous raconte un pilote.

Bref le NH90 n’est pas vraiment “ que du bonheur constant en fait” !

Du côté du constructeur, on précise qu’un plan d’action spécifique a été lancé pour régler le problème. Espérons que cela suffise à faire redécoller tous les hélicoptères.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié