Le chantage de la CGT pour faire passer sa tribune dans la presse


Ce matin en kiosque, vous l’avez sans doute constaté, un seul titre de presse nationale était disponible : L’Humanité. Et en page 5, un des événements du jour, c’est cette tribune du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui dit dans une pleine page tout le mal qu’il pense de la loi El Khomri. Ce texte, la CGT voulait le voir publié dans toute la presse quotidienne nationale : Le Monde, Le Figaro, Libération, Aujourd’hui Le Parisien, Les Echos, La Croix, bref partout.

Pour parvenir à leurs fins, les représentants CGT ont mis entre les mains des patrons de presse un drôle de marché : publier la tribune ou ne pas paraître dans les kiosques. Quand un syndicat veut contraindre la presse à publier une tribune sous peine de bloquer la parution des journaux, peut-on parler de chantage ? "Les salariés de la CGT du livre se sont mis en grève" nous a répondu Philippe Martinez.

Faut-il croire qu’à la CGT, grève et chantage peuvent parfois être synonymes ? A la prochaine grève, on essaiera de reposer la question à Philippe Martinez.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié