Des armes à feu dans les contes de fées


D'habitude, la propagande du lobby américain des armes à feu se fait à travers des clips qui s'apparentent à des films de guerre. Mais pour toucher les plus jeunes, la NRA (National Rifle Association) n’a pas inventé la poudre, mais les contes de fées avec des armes à feu. 

Dans la version transcrite par Charles Perrault, la grand-mère est mangée par le loup, qui se déguise avec ses vêtements pour piéger la petite fille et la manger à son tour. Mais dans la nouvelle version de la NRA, la petite fille armée fait peur au loup qui s'enfuit et file chez la grand-mère qui lui réserve un accueil tout aussi chaleureux. Voici le passage sur le site de la NRA family : "Les grandes oreilles entendirent le cliquetis caractéristique du loquet de sécurité. Les grands yeux virent que la grand-mère avait un fusil à dispersion, pointé droit sur lui".

La NRA veut-elle faire des petits lecteurs de futurs consommateurs d’armes ? Contactée par téléphone, le lobby américain n’a pas dégainé très vite pour nous répondre. Quant à l’auteure de la nouvelle version et des dessins, qui se décrit comme écrivain-patriote, voici sa position: “Si le petit chaperon rouge avait porté une arme, il aurait bien plus été en sécurité”.

Chaque année aux Etats Unis, 30 000 personnes perdent la vie à cause d’une arme à feu. On est bien loin du conte de fée. Et pendant ce temps-là, à la NRA, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’armes.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié