Rétention des enfants : la promesse oubliée de François Hollande

En mai 2012, François Hollande pas encore président s'était engagé à interdire la rétention des enfants. "Je me suis engagé à l'interdire dès mai 2012, en privilégiant les alternatives comme l'assignation à résidence" avait-il également écrit au président de la CimadeQu'est devenue cette promesse trois ans plus tard ?

Depuis l'élection de François Hollande, 287 enfants ont été placés en rétention selon les associations. Parmi eux, la petite Sophie originaire d'ArménieC’était l’année dernière, Sophie, sa petite sœur de 8 mois, et ses parents, ont été placés illégalement en rétention pendant un jour et une nuit. Aux yeux de la justice, ce placement en rétention est une erreur de droit de la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Nous avons tenté de joindre ses services, pas de réponse.

Nous avons contacté le ministère de l’Intérieur qui nous précise que s’il y a des exceptions, c’est pour de bonnes raisons. Peuvent être placées en rétention les familles avec enfants qui refuseraient leur expulsion. C’était d’ailleurs prévu dans une circulaire de Manuel Valls. Il y a un mois, un projet de loi sur les droits des étrangers a été adopté en première lecture, entérinant la possibilité de placer des enfants étrangers en centre de rétention. La promesse de mai 2012 de n’en placer aucun appartient donc bel et bien, au passé.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié