Juppé VS. Sarkozy : le match des sondages


C’est l’histoire de deux sondages, l’un donne Alain Juppé champion au premier tour de la primaire du parti Les Républicains (Ipsos pour le Point) quand l’autre (Ifop pour le Figaro) paru à quelques jours d’écart proclame Nicolas Sarkozy gagnant. Lequel faut-il croire ? En réalité, il faut être prudent avec les deux.

L’Ipsos annonce un échantillon de 7003 personnes. L’ifop en annonce 3000. Mais les sondages ne prennent en compte que les personnes certaines d’aller voter, soit 519 personnes pour le premier et 240 pour le second. Les résultats entendus dans la presse ne reposent donc que sur ces quelques centaines de personnes. Marge d'erreur

Chacune de ces études repose sur une marge d’erreur des calculs effectués. Plus les échantillons sont petits, plus les marges d’erreur augmentent. Pour le sondage Ipsos, c’est un intervalle de 4 points. Autrement dit, Nicolas Sarkozy (34% qui doit se lire comme un pourcentage qui s’inscrit dans un intervalle entre 30 et 38%) pourrait repasser devant Alain Juppé (40% qui doit se lire comme un pourcentage qui s’inscrit dans un intervalle entre 36 et 44%) au premier tour. Quant au sondage de l’Ifop, la marge d’incertitude est de 6 points et l’écart entre les deux candidats est encore plus serré. A plus d’un an des primaires, ce qu’on sait, c’est qu’on ne sait pas qui gagnera.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié