La mystérieuse surcharge carburant des compagnies aériennes

Au début des années 2000, les compagnies aériennes ont créé un supplément pour compenser la flambée des cours du pétrole. Appelé YR ou YQ sur les billets d’avion, cette surcharge carburant représentait 6 euros. Aujourd’hui, ce supplément s’élève à 256 euros. Que s’est-il passé pour que cette surcharge dans le prix des billets soit multipliée par 42 ?

La surcharge d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle d’hier

Regardons le cours du pétrole. S’il connaît une augmentation parallèle à celle de la surcharge carburant jusqu’en 2011, il est désormais quasiment revenu à son niveau de 2004 alors que la surcharge carburant a explosé. En réalité, la surcharge carburant n’a plus rien à voir avec celle d’hier. Air France prend par exemple désormais en compte la correspondance, la distance parcourue, la cabine de transport (une équation mystérieuse entre le poids de l’avion et le nombre de sièges).

Peu importe le cours du pétrole donc, les grandes compagnies comme Lufthansa, Delta, ou Airfrance ont trouvé d’autres raisons d’imposer des surcharges. Cette dernière nous a par ailleurs confirmé qu’une baisse des prix n’était pas à l’ordre du jour malgré baisse du prix du pétrole.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié