VIDEO. Puteaux, la ville où il fait bon vivre

Si certaines villes de France croulent sous les dettes, Puteaux roule sur l’or. Dans cette banlieue chic de Paris, on n’a pas de pétrole, mais on a des sièges sociaux. Les tours du quartier de la Défense rapportent 90 millions d’euros chaque année aux caisses de la ville. Grâce à ses florissantes finances, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de la ville depuis dix ans et fraîchement réélue, peut se permettre de choyer ses 45.000 administrés. Tous ? Peut-être pas. L’Oeil du 20h a enquêté.

Pas de colonie pour les enfants d’opposants

A Puteaux, les cadeaux de la mairie sont réguliers : des cartables pour les écoliers aux aspirateurs pour les personnes âgées. Et selon des documents que l'œil du 20H a pu consulter, certains habitants attendraient de la part de la mairie quelques avantages en échange de leur vote.

L’Oeil du 20h a aussi pu se procurer une liste des demandes d'inscription pour les colonies de vacances de la ville. La règle officielle d'attribution est simple : "premier arrivé, premier servi”. Or, sur ce document, face à certaines demandes, des mentions comme “NON” ou “liste d’attente définitive”. Ses candidatures sont-elles celles d'enfants d'opposants ?

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié