VIDEO. Contrôleurs aériens : une grève politique ?

Les contrôleurs du ciel sont des travailleurs de l’ombre. Ils n'apparaissent que rarement à la télévision et le plus souvent, c’est lorsqu’ils se mettent en grève. Comme aujourd'hui, par exemple : un préavis de leur part et c'est près de la moitié des vols qui sont annulés. Mais quelle est la raison de leur colère ? L’Œil du 20h a passé leur préavis de grève au crible.

Une grève plus politique que revendicative

Ils sont 4.000 fonctionnaires à gérer le trafic des 8.500 avions qui survolent chaque jour notre pays. Une grande responsabilité, qui donne accès à des avantages comme le fait de pouvoir partir à la retraite un peu plus tôt que la moyenne des Français, 57 ans aujourd'hui.

Et l’âge de départ à la retraite, c’est justement là que ça coince. A partir de 2022, les aiguilleurs devront prendre leur retraite à 59 ans. Impossible de revenir là-dessus. Ils ont donc décidé de se mettre en grève pour discuter des modalités de changement. Voila pour la revendication sociale. Mais la première raison de la grève est purement  politique. En tête de ses revendications, le syndicat des aiguilleurs du ciel demande tout simplement une place à la table des négociations avec l'Etat.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié