Accords aux municipales : les 10 commandements du FN

JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

C’est le résultat d’un travail de plusieurs mois. Le Front National vient de dévoiler sa « charte d’action municipale ». Un document, disponible ici dans son intégralité, pour encadrer d’éventuels accords lors des scrutins de 2014, adopté à l’unanimité par le bureau politique du parti. Le FN se déclare « favorable à des accords locaux et la constitution de listes communes de candidats aux élections municipales avec des individus ou des organisations s’engageant à respecter les principes » inscrits dans cette charte.

Dix points parmi lesquels « refuser toute augmentation de la fiscalité », « défendre les commerces de proximité et les services publics», «refuser toute subvention et toute aide à des organisations ou des projets communautaristes», «assurer la transparence totale des critères et procédures d’attribution de logements sociaux» ou encore « défendre rigoureusement la laïcité républicaine dans tous les secteurs de la vie municipale ».

Pour le FN il s’agit d’une « main tendue adressée à tous les candidats ou futurs candidats désireux de servir l'intérêt général et souhaitant coopérer avec le Front National et ses représentants à l'échelon municipal ». C’est surtout une arme politique qui vise à semer la zizanie à l’UMP, déchirée entre des leaders qui excluent pour la quasi totalité tout accord avec le parti frontiste et une partie des adhérents qui plaide au contraire pour des alliances locales.

A lire aussi