Colleen Lachowicz, orque voleuse dans "World of Warcraft" et sénatrice d'État américaine

(Colleen Lachowicz / Blizzard Entertainment)

J'ai commencé à jouer à World of Warcraft (WoW), le célèbre jeu de rôle massivement multijoueur, en 2005. Je devais passer le bac à la fin de l'année, et mes parents s'inquiétaient un peu de me voir passer une bonne partie de mes soirées devant mon écran, à trimballer Thröndar, mon personnage nain prêtre dans le jeu, de donjon en donjon. Je tentais de les rassurer comme je pouvais, mais ça n'était pas toujours simple.

J'aurais aimé pouvoir voyager dans le futur pour leur raconter l'histoire de Colleen Lachowicz. Mardi 6 novembre 2012, alors que Barack Obama était réélu, cette démocrate américaine 48 ans a été élue sénatrice d'État dans le Maine. La chose pourrait être banale si Lachowicz n'avait pas été victimes d'attaques en règle de la part des républicains durant sa campagne parce qu'elle jouait à WoW.

Dans l'univers fantastique d'Azeroth dans lequel se joue "World of Warcraft", la candidate démocrate incarne en effet Santiaga, une orque voleuse de niveau 85. Il n'en fallait pas davantage pour que ses opposants créent un site appelé "Le monde de Colleen", où ils répertorient soigneusement les messages laissés par Lachowicz sur les forums dédiés au jeu, tout en enchaînant les clichés navrants sur les joueurs.

"Le Maine a besoin d'un sénateur qui vit dans le monde réel"

Les critiques se concentrent sur deux aspects. D'abord l'immaturité de la candidate, systématiquement désignée par son prénom, à la manière d'un enfant. Le sous-titre du site ne prend pas de gants : pour ses créateurs, "le Maine a besoin d'un sénateur d'État qui vit dans le monde réel, pas dans le monde fantastique de Colleen". Et de citer une étude qui indique que l'âge moyen d'un joueur de WoW serait de 28 ans.

L'autre critique vise la classe de personnage de la candidate, voleuse, qui révèlerait un penchant secret pour le sadisme. "Dans le monde en ligne fantastique de Colleen, elle s'en sort avec des commentaires grossiers, vicieux et violents comme ceux listés ci-dessous", indique le site. Sur les captures d'écran, la joueuse indique adorer "empoisonner" et "poignarder" ses victimes dans le monde d'Azeroth. Le sous-entendu est limpide : la candidate a une face cachée peu glorieuse.

Lors de sa campagne, Lachowicz a riposté. Sur le site de NBC news, elle explique être "en bonne compagnie puisque 183 millions d'Américains jouent aussi aux jeux en ligne, parmi lesquels Jodie Foster, Vin Diesel, Mike Myers, ou Robin Williams", et se demande si la "prochaine étape" ne consisterait pas à "ostraciser ceux qui jouent à 'Angry Birds'" sur leur smartphone.

La victoire sur un air de "Final Fantasy"

Ses déclarations lui ont rapporté un large soutien de la communauté des joueurs. Sur les forums officiels du jeu, beaucoup jugent "pathétique" l'attaque des républicains envers la candidate, et se félicitent du fait que "tout le monde puisse jouer" à WoW. "J'adore le fait que celui aux côtés de qui je me bats dans un donjon puisse être l'une des personnes les plus célèbres au monde, et que je n'en sache rien", estime un joueur.

Après son élection, Lachowicz a posté une vidéo sur sa page Facebook. On y entend la musique mythique qui accompagne les victoires dans "Final Fantasy", une saga de jeux de rôle. Depuis, les messages de félicitations affluent dans les commentaires. Je n'en ai pas eu autant en 2005, après mon bac.

Publié par Vincent Matalon / Catégories : Non classé

A lire aussi