Chine : coup de chaud sur le solaire

Chine : coup de chaud sur le solaire

Le pays le plus en avance sur l'énergie solaire est la Chine. Mais Pékin vient de décider de ne plus subventionner cette énergie. Quelles seront les conséquences de ce revirement sur le secteur du photovoltaïque en France ? 

Des centrales solaires géantes de plusieurs dizaines de kilomètres carrés : voilà qui fait la fierté des Chinois. Elles poussent comme des champignons sur le territoire. La Chine, ou la championne mondiale de l'énergie grâce à de généreuses subventions venues de Pékin : "Le gouvernement nous achète le kilowattheure (kWh) à trois fois le prix normal, et on nous a garanti que cette politique de subvention sera maintenue pendant vingt ans", explique un ingénieur en pleine pose de panneaux solaires.

La Chine détient 80% du marché mondial

Sauf qu'aujourd'hui, brutalement, la Chine doit faire machine arrière, car ces subventions lui coûtent désormais trop cher. Conséquence immédiate : aucun nouveau parc ne devrait voir le jour cette année en Chine. Le pays pourrait donc rapidement se retrouver avec des millions de panneaux solaires sur les bras. De quoi inonder le marché mondial de produits à prix cassés, au risque de déstabiliser tous ses concurrents. En cas de baisse des prix, la Chine pourrait accroître sa domination dans le secteur solaire. Le pays détient déjà 80% du marché mondial.

Chine : coup de chaud sur le solaire

 

A lire aussi