La Chine se passionne pour les courses hippiques

Au pied des tours, la nouvelle passion des Chinois. Une course de chevaux. Un événement. Dans cet hippodrome du centre du pays, cinq courses au programme cet après-midi. Mais en Chine, miser de l’argent est interdit. Alors ici, pour parier sur un cheval, il faut non seulement trouver le bon numéro, mais aussi secouer son téléphone le plus vite possible. Et tout le monde se prend au jeu. "J’ai misé sur le cheval numéro 1", indique une spectatrice. "On secoue notre portable, on espère gagner des cadeaux", explique un jeune homme.

"De nouvelles passions, de nouvelles activités"

Ceux qui ont parié sur le vainqueur repartent avec un lot bien dérisoire : une simple bouteille d’huile et un ticket d’entrée pour la prochaine course. Depuis quelques mois, l’engouement des Chinois pour les sports hippiques ne se dément pas. "Les Chinois recherchent constamment de nouvelles passions, de nouvelles activités, avec l’émergence de la classe moyenne et la société de consommation", explique Zoé Quin, représentante du "cheval français" en Chine. "On a constaté une croissance énorme depuis ces deux-trois dernières années."

 

Pour voir la vidéo complète : La Chine se passionne pour les courses hippiques

A lire aussi