Chine : Jingdezhen, la capitale de la porcelaine

C'est un art fin et délicat dont la Chine a longtemps détenu le secret de fabrication. Dans l'est du pays, à Jingdezhen, même les poubelles sont en porcelaine. Et pour cause, cette ville est le berceau mondial de la céramique. Aujourd'hui, elle n'a rien perdu de son savoir-faire millénaire. Dans cette usine, on produit depuis toujours de la vaisselle en quantité. Tous les employés ont été formés dans l'école de la ville. Ici, tout se peint à la main. Un travail d'orfèvre qui demande une extrême concentration.

Un savoir-faire qui a fait la renommée de la région

Une fois chauffée, cette peinture noire devient bleue. La porcelaine bleue et blanche, c'est précisément ce qui a fait la renommée de Jingdezhen. Apparue au XIVe siècle, il n'existerait plus que quelques pièces de collection. Aujourd'hui, cette porcelaine se vend encore au prix fort. Les Européens, eux, n'ont percé le mystère de la fabrication de la porcelaine qu'au XVIIIe siècle. Jusqu'alors, les pièces qui inondaient le monde provenaient pratiquement toutes d'ici. À l'origine de la renommée de Jingdezhen, il y a la matière première : une argile présente en grande quantité dans les montagnes qui entourent la ville. Mélangée à d'autres minéraux, cette matière première forme ensuite une pâte. Ces objets seront vendus une centaine d'euros l'unité.

Chine : Jingdezhen, la capitale de la porcelaine

 

A lire aussi