Un baby boom annoncé en Chine

Après 40 ans de contrôle des naissances, la Chine a mis fin à la politique de l'enfant unique. Un an après la décision du Parti communiste chinois, il y a bien une hausse de la natalité. Conséquence, les hôpitaux sont débordés, les ventes de vêtements pour bébé sont déjà en augmentation, le métier de nounou connaît un véritable engouement. Mais la politique des deux enfants ne parviendra certainement pas à contrecarrer le vieillissement de la population.

400 millions de naissances empêchées

Depuis l'instauration de la politique de l'enfant unique en 1979, 400 millions de naissances ont été empêchées et l'indice de fécondité a fortement chuté. Le régime avait déjà assoupli sa politique en 1984 pour les familles rurales. Elles seules étaient autorisées à avoir un second enfant, si le premier était une fille. Un garçon, des bras en plus. Et cette préférence pour les garçons s'est d'ailleurs accentuée tout au long de cette période. Résultat, la population chinoise est aujourd'hui déséquilibrée, avec 116 hommes pour 100 femmes au sein d'une même génération.

 

A lire aussi