Chine, entre pollutions... et solutions

Odeur âcre, atmosphère lourde, difficultés pour respirer, et visibilité réduite à quelques dizaines de mètres au mieux… A Pékin, et dans de nombreuses villes chinoises, l'air semble à chaque saison plus irrespirable que jamais. Au cours de ces 3 dernières années, les indices de pollution se sont montrés particulièrement alarmants. Ce fut le cas à Pékin la semaine dernière, jusqu'à ce qu'un vent fort et froid vienne balayer l'épais nuage et rendre à la capitale son bleu hivernal d'antan. Mais le répit aura été de courte durée, Pékin vient en effet d'annoncer pour demain et pour la première fois une "alerte rouge" à la pollution atmosphérique. Ce n'est pourtant pas sans avoir engagé de nombreux efforts pour contrer cette pollution. Nous vous proposons un petit retour sur les problèmes que cette pollution engendre et les solutions qui ont été proposées.

Capture d’écran 2015-12-07 à 09.01.08

A lire aussi