Arctique russe : un reportage au bout du monde

Pêcheurs du village Bykovsky, sur la mer des Laptev gelée

A l'occasion de la COP26, l'équipe de France Télévisions Moscou est partie dans le Grand nord russe en République de Sakha (Iakoutie) à 4 300 km et six fuseaux horaires de Moscou pour se rendre au bord de la mer des Laptev.

Making of du reportage de Luc Lacroix, Artur Koun et Alexandra Dalsbaek diffusé sur France 2 dans le 20 Heures.

Pêcheurs du village Bykovsky, sur la mer des Laptev gelée

La première chose qui frappe c’est l’isolement extrême : 6h d’avion entre Moscou et Iakoutsk, puis 3h dans un AN-24 de Polar airlines, jusqu’à Tiksi au nord de la Iakoutie. Bykovsky est encore plus loin, à 50 km à travers la toundra polaire.

Un détail qui va avec l'isolement : la plupart des locaux arrivent à l'aéroport de Iakoutsk avec des plaquettes de plusieurs dizaines d’œufs en plus de leur bagage à main. Dans les villages du nord, les œufs sont une denrée rare. C'est pareil pour les fruits et légumes.

Aéroport de Iakoutsk

A l’atterrissage à Tiksi, 2 gardes-frontière nous interrogent. Le village n’est plus considéré comme zone frontalière depuis 2020 donc plus besoin d’autorisation spéciale pour venir. Mais les militaires sont partout, défense de l’Arctique russe oblige.
.

Aéroport de Tiksi

Les 2 militaires plutôt sympathiques nous préviennent : la toundra est dangereuse et la nuit polaire arrive. Ils nous demandent de les tenir informés de nos futurs déplacements. Aucun réseau ici en dehors des villages, le téléphone satellite est indispensable.

Tiksi

Tiksi semble être figée dans le temps. Sur les barres d’immeubles de 4 étages, les fresques soviétiques ont perdu leur éclat. La meute de chiens du village déambule entre les rues fantômes. Après la Pérestroïka, la population est progressivement passée de 12.000 à 4500 habitants.

Tiksi

Tiksi

Tiksi

Parmi ceux qui sont restés, il y a Alexandre, météorologue passionné par la toundra arctique et entraîneur de foot à l’école locale, ou cette dame avec son énorme chapka en fourrure qui vient de perdre son mari, un scientifique pour qui “la mer, c’était toute sa vie”.
.

Tiksi

Tiksi

Tiksi

On croise quelques jeunes, la plupart sont des militaires. Les gardes-frontière nous ont prévenus : il est strictement interdit de filmer les militaires ou leurs installations. Il fait plutôt doux pour la saison, -8 degrés et les enfants ont sorti les luges.
.

Tiksi

Tiksi

Un habitant de Tiksi

Pour aller à Bykovsky, village de pêcheurs de 525 habitants, il faut traverser la toundra polaire jusqu’au bout de la péninsule de Bykovsky. Sergueï, le conducteur de notre tout-terrain à chenilles nous raconte qu’il est géologue de formation mais que depuis les années 80, faute de boulot dans son domaine, il entretient les routes de glace de la mer des Laptev, les "zimniks", routes indispensables aux locaux puisqu'elles permettent (quand la glace est assez épaisse) d'éviter des trajets interminables par la toundra.

Notre véhicule avant le départ pour Bykovsky

En pleine toundra arctique

Sergueï, notre chauffeur

À Bykovsky on est au bout du monde et la plupart des habitants travaillent pour le kolkhoze de pêche local "Arktika", fondé en 1940. La mer des Laptev et le fleuve Léna qui se rejoignent autour de la péninsule et fournissent les ressources indispensables à la survie de ce petit village du Grand Nord.

Sur la mer des Laptev gelée, les pêcheurs de Bykovsky

Après le tournage, nos interlocuteurs nous invitent chez eux pour le repas. Au menu : pirojkis à la viande de renne sauvage, esturgeon pêché en mer des Laptev... L’hospitalité iakoute est sans pareil !

Il n'y a que 4 magasins à Bykovsky et les produits valent 2,5 fois plus cher qu’à Iakoutsk parce qu’ils doivent parcourir plus de 2 000 km en camion par le zimnik. Environ 10 jours d’un trajet dangereux sur les routes de glace de Sibérie.

Le zimnik entre Iakoutsk et Tiksi

L'hiver dernier nous avons parcouru une partie de cette route entre Iakoutsk et le village Batagaï (et tourné ce reportage) pour raconter le périple de l'un de ces routiers de l'extrême dont les livraisons sont indispensables à la survie des villages du Nord. Pour les touristes qui cherchent l'aventure, une agence de voyage à Iakoutsk propose ce genre de voyage !

Polina qui nous reçoit à Bykovsky nous raconte que l’été dernier, toute la famille est partie en Crimée pour un mois. Une fois tous les deux ans, l’Etat offre aux habitants des régions du Nord des billets d’avion pour la destination de leur choix. Polina dont la peau est très blanche, nous dit en riant qu’elle a dû rester couverte de la tête aux pieds pour ne pas brûler en Crimée. À Bykovsky l'hiver dure 9 à 10 mois et l'été les températures ne dépassent pas 15 degrés. Mais cette année elles ont battu des records de chaleur.

La famille nous raconte aussi que dans les années 1940, des Lituaniens et des Finlandais ont été déportés par le pouvoir soviétique jusqu'à Bykovsky. Bon nombre d'entre eux sont morts durant leurs années d'exil et furent enterrés sur place, au bout du monde. La majorité de ces tombes a disparu avec l'érosion marine et la fonte du pergélisol. Un monument a été inauguré dans le village par une délégation lituanienne en 1989.

Monument aux Lituaniens et Finlandais déportés à Bykovsky (photo G.Alekna)

Tourner en Iakoutie est une expérience passionnante mais la préparation est toujours compliquée : malgré un mois d'échanges avec les locaux, au moment du départ en reportage il reste de nombreuses incertitudes, impossible de prévoir les trajets à l'avance à cause de la météo, sans compter le froid sur place. Et à l'arrivée après des milliers de kilomètres parcourus, nos contacts nous expliquent que si une tempête de neige arrive, le tournage ne pourra pas avoir lieu... 

Tiksi

Tiksi

Tiksi

Texte et photos A. Dalsbaek

Et pour en savoir plus sur Tiksi et cette région du Grand Nord arctique nous recommandons cet article très complet : https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/russie-siberie-le-delta-de-la-lena-un-laboratoire-des-changements-multiformes-du-grand-nord

 

 

Publié par Bureau Moscou / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article