Striptease national en Biélorussie

Les photos, les videos sont postées par centaines sur l'internet biélorusse. Un véritable raz de marée. Des hommes et des femmes, dans le plus simple appareil. La plupart sur leur lieu de travail.

Capture d’écran 2016-06-28 à 20.42.23

 

Tout a commencé le 23 juin lorsque le président de cette ancienne république soviétique coincée entre la Pologne et la Russie a prononcé un discours destiné à soutenir l'innovation. Alexandre Loukachenko, qui n'a rien d'un tribun, a fait un lapsus. Au lieu de dire que pour être performants il fallait "s'améliorer et travailler" il a dit qu'il fallait "se déshabiller et travailler". En biélorusse les verbes s'améliorer, "ravivatsia", et se déshabiller, "razdivatsia", sont très proches phonétiquement. Il n'en fallait pas plus pour que la bourde soit reprise en boucle dans tout le pays comme sur ce site biélorusse.

Et ce qui devait arriver arriva. Les Biélorusses, qui ne manquent pas d'humour, ont pris leur président au mot. Ils ont tombé la chemise, mais aussi la jupe ou le pantalon.

Capture d’écran 2016-06-28 à 20.38.00

Capture d’écran 2016-06-28 à 20.54.59

Capture d’écran 2016-06-28 à 20.39.09

Le phénomène prend chaque jour plus d'ampleur.

Il suffit de cliquer #раздеватьсяиработать pour s'en rendre compte.

 

Capture d’écran 2016-06-28 à 20.40.22

A lire aussi