Grèce : bras de fer en coulisse

Une nouvelle fois, les 19 ministres de l'Eurogroupe ont donc jeté l'éponge. De nouveaux désaccords sur les réformes, comme l'augmentation des cotisations sur les retraites, ont contraint les grands argentiers à interrompre leurs discussions et à se donner un nouveau rendez-vous, quelques heures avant le début du sommet européen des 28 chefs d'Etat et de gouvernement. En toile de fond, le refus de nombreux Etats membres, d'évoquer à ce stade la question du rééchelonnement de la dette grecque.

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés