Deficits français : l’exaspération de Bruxelles

Pour la troisième fois, Paris a donc repoussé l’objectif affiché de 3% du PIB en 2015, et annoncé une hausse de 4,4% cette année. Un dérapage de grande ampleur, qui conforte l’image du cancre français, incapable, affirme ses partenaires européens, de tenir l’effort…

Publié par Pascal Verdeau / Catégories : Non classé

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés