Noël aux Balkans, pas pour tout de suite

Les chefs d'Etat européen au Sommet UE-Balkans

Jean-Claude Juncker a récemment appelé à ouvrir les portes de l’Union européenne aux six pays des Balkans occidentaux : la Serbie, le Monténégro, la Macédoine, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo. La Bulgarie voisine, qui préside actuellement l'UE en fait même une priorité, pour stabiliser la région. Car près de vingt-cinq ans après la fin de la guerre civile en ex-Yougoslavie, la région demeure instable, le nationalisme y est virulent, et les ingérences étrangères, (russes en particulier) sont fréquentes.

Le 6 février 2018, la Commission européenne a proposé d’aider au développement de l’économie et de l’Etat de droit des six pays des Balkans occidentaux. En contrepartie, elle leur propose un élargissement de l’Union européenne, pour les encourager à faire les réformes nécessaires. La stratégie vise à renforcer l’Union d’ici à 2025.

Faut-il pour autant s’attendre à une Europe à 34 d’ici 2025 ? Rien n'est moins sûr...

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article