L'Allemagne souhaite arrêter l'exploitation des mines de charbon d'ici 2038

Une excavatrice travaille à l'extension de la mine à ciel ouvert de lignite de Hambach, dans l'ouest de l'Allemagne. — Christophe Gateau / dpa / AFP

VIDÉO. Un accord pour une sortie du charbon d'ici une vingtaine d'année vient d'être signé ce week-end. Progressivement abandonné pour permettre à la mine voisine de s'agrandir, ce village situé au sud-est de Berlin permet d'en comprendre les enjeux.

« Ici, il y avait des maisons partout, et mon ancienne école qui n'existe plus aujourd'hui » regrette Sybille Tetsch, habitante de Proschim. Depuis 13 ans, les maison du village sont vides. Elles ont dû être abandonnées pour permettre à la mine de charbon voisine de s'agrandir.

Les tonnes de charbon extraites des sols de la mine permettent de produire de l'électricité. Une mine qui divise aujourd'hui ce village de 300 habitants. Pour certains, il faut désormais privilégier les énergies renouvelables. « Quand vous parlez avec des employés de la mine, beaucoup disent que le changement climatique c'est important, mais que leur emploi l'est encore plus » explique Sybille Tetsch.

Dans la région, l'exploitation minière représente 8000 emplois

Un débat d'autant plus vif que si la mine s'agrandit encore, d'autres habitations pourraient être rayées de la carte. L'Allemagne s'achemine vers une sortie du charbon en 2038. Mais dans la région, l'exploitation minière, ce sont 8000 emplois. L'exploitant de la mine dira l'an prochain si oui ou non, le site sera agrandi.

Un reportage de Anne-Claire Poignard et Léo Pierrard

A lire aussi

  • Aucun article