Berlin : le mystère des sourciers

Le mystère des sourciers.

[VIDÉO] Charlatans ou véritables professionnels ? En Allemagne, les sourciers sont souvent des salariés indispensables dans les entreprises de construction.

Avançant lentement avec une baguette à la main, le sourcier trace des marques sur le sol. Il procède de façon méthodique, attentif à chaque mouvement, chaque rotation, jusqu'à ce qu'il en soit certain : il vient de détecter de l'eau. Il assure même que la profondeur de la source est « entre 58 et 65 mètres » en dessous du sol. Alors possède-t-il vraiment un don ou n'est-il qu'un charlatan? La réponse arrive rapidement, car il se déplace toujours avec des ouvriers qui démarrent immédiatement le forage. Un service facturé 10.000€.

Une profession non reconnue

A 68 mètres de profondeur, l'eau commence à jaillir en quantité. « Je ne comprends pas comment ça marche, je sais juste que ça fonctionne » assure le sourcier. Ses confrères invoquent le magnétisme. Les scientifiques en revanche n'ont pas d'explication.

Ici en Allemagne, la profession de sourcier n'est pas officiellement reconnue. Malgré cela, beaucoup sont employés directement par les entreprises du bâtiment. Et même la principale organisation allemande d'aide au développement qui dépend du gouvernement a recours à des sourciers notamment en Afrique pour trouver de l'eau.

Un reportage de Laurent Desbonnets et Anne Fischer

A lire aussi

  • Aucun article