Nord Stream 2 : le pipeline de la discorde en Allemagne [revue d’actu 17/12]

L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder signant un pipeline de Gazprom | REUTERS

Pipeline en suspens, gilets jaunes, Soumission de Houellebecq au théâtre de Berlin … L’essentiel de l’actualité dans la presse allemande par le bureau de France TV Berlin.

Opposition croissante à la construction de Nord Stream 2

C’est un vaste projet qui pèse 9,5 milliards d’euros. Long de 1 250 km, le gazoduc Nord Stream 2 doit relier la Russie à Greifswald en l’Allemagne via la mer Baltique. Le pays d’Angela Merkel qui opère un abandon progressif du nucléaire soutient officiellement la construction de ce pipeline, indispensable pour sustenter ses besoins énergétique. Mais l’opposition est de plus en plus forte au sein même de la coalition dirigeante à Berlin. Les détracteurs de Nord Stream 2 craignent « une dépendance énergétique accrue vis-à-vis de la Russie », renforçant l’assise diplomatique de Vladimir Poutine. Le principal journal économique allemand Handelsblatt précise aujourd’hui en Une que « les États-Unis [qui exigent l’abandon de la construction ndlr] veulent expédier leur propre gaz en Europe et prendre des parts de marché à la Russie. » L’aboutissement du grand chantier également freiné par « plusieurs pays de l’Est » au sein de l'UE reste en suspens.

Nord Stream 2 doit relier la Russie à Greifswald en Allemagne © Handelsblatt

Le mouvement des gilets jaunes s’estompe, mais continue d’inspirer en Allemagne

« Même si les manifestations s'apaisent, les problèmes sociaux persistent, en France comme en Allemagne. » C’est le constat établi ce matin par le Tagesspiegel. Selon le grand quotidien de Berlin, le mouvement qui agite la France doit être perçu comme « mise en garde » pour l'Allemagne. Car d’un côté comme de l’autre du Rhin « les inégalités de salaires sont importantes. » Ce week-end quelque 200 manifestants en gilets jaunes [chiffre communiqué par les organisateurs ndlr] se sont rassemblés à Munich. La Welt rapporte que les manifestants arboraient des pancartes telles que « Un loyer abordable pour tous! » ou « Solidarité avec les français! »

Plus critique, le Spiegel interroge : « comment la France peut-t-elle encore s'engager sur une voie économique durable? » L’hebdomadaire se montre sceptique en raison du coût élevé des promesses faites par Emmanuel Macron : environ 10 milliards d’euros, selon les chiffres cités par le journal. « L'État dépense plus qu'il n'en faut de manière chronique. À long terme, ce n'est pas bon. [...]. Le déficit budgétaire "structurel" de la France est l'un des plus élevés des pays de l'OCDE » lit-on. Peu probable donc que le gouvernement allemand fasse des promesses similaires à ses concitoyens.

Soumission de Houellebecq à la Volksbühne

La célèbre Volksbühne de Berlin accueillera sur ses planches mardi 18 décembre une adaptation de l’oeuvre SoumissionUnterwerfung » en allemand) de Michel Houellebecq. Dès sa sortie en Allemagne en 2015, le livre qui raconte l'arrivée au pouvoir d'un président musulman dans la France de 2022, est devenu un véritable best-seller.  En Une du Tagesspiegel ce matin, l’acteur Edgar Selge qui incarnera seul en scène François, le personnage principal du roman. « Houellebecq ne se ménage jamais dans ses romans, et il ne nous ménage pas non plus. Il se malmène lui-même, montrant les plus côtés les plus sombres  de l'espèce humaine, à travers ses héros tristes, avides et solitaires » analyse Selge. Déjà jouée dans plusieurs villes allemandes depuis 2016, la pièce connaît un succès qui ne faiblit pas. Malgré les accusations d'« islamophobie » proférées par certains critiques.

L'acteur Edgar Selge incarnera François, le personnage du roman "Soumission" de Michel Houellebecq mardi 18 décembre à la Volksbühne de Berlin

Par Chloé Cosson

 

A lire aussi

  • Aucun article