Le syndicat IG Metall réveille les électeurs !

Il est le plus grand et l’un des plus puissants du pays. IG Metall vient de créer le buzz grâce à un spot: « Geh Wählen, Metallmix 2013 ». La vidéo délivre un message explicite: Le 22 septembre, pour les Législatives, secouez-vous et allez voter !

Pour les non-germanophones:

« Deustchland entspannt sich »: L’Allemagne se détend.

« Wirklich alle schon entschieden »: Vraiment rien d’autre à régler ?

« Kein Bock auf miese Jobs »: Marre des jobs minables ?

« Zu wenig Betreuungsplätze »: Trop peu de places en crèches ?

« Lieber früher in Rente »: Envie de partir plus tôt à la retraite ?

« Bessere Bildung »: Une meilleure éducation ?

« Mehr Gerechtigkeit »: Plus de justice ?

« Du hast eine Stimme…Nutze Sie ! »: Tu as une voix…Utilise-là !
Il est vrai que depuis plusieurs années, la participation est en chute libre en Allemagne. De 82,2% aux élections du Bundestag de 1998, on est passé à 70,8% aux dernières échéances fédérales en 2009, soit la participation la plus faible de l’histoire du pays aux élections législatives.

IG Metall est un syndicat. Il n’appelle pas à voter pour un parti mais pour des thèmes prioritaires : droit des travailleurs, départ à la retraite anticipé, justice sociale… qui n’ont pas fait partie jusqu’à maintenant des priorités de la coalition au pouvoir ni de l’Agenda 2010 des réformes Schröder.

Depuis le début de la course à la chancellerie allemande, le débat peu animé servi par les politiques n’enthousiasme pas l’électorat allemand. À qui profite cette léthargie généralisée, dénoncée dans le spot ? Selon le Spiegel, elle ferait surtout le jeu d’Angela Merkel, qui fait campagne sur son bilan et sa personne.

Lien : https://magazin.spiegel.de/reader/index_SP.html#j=2013&h=37&a=111320014

Delphine Schiltz

A lire aussi