Primaire de la droite: comment Sarkozy compte l'emporter

À moins de trois semaines du premier tour de la primaire Nicolas Sarkozy est toujours devancé par Alain Juppé même si l'écart se resserre selon un récent sondage IFOP pour Paris Match. L'ancien président y croit toujours. Voici comment il compte redresser la barre et s'imposer.

Faire une "campagne municipale"

Les sarkozystes se sont livrés à un petit calcul. Voici, pensent-il, l’équation qui peut permettre à leur champion de l’emporter. En tablant sur trois millions de votants à la primaire, l’ancien président a besoin d’un million et demi de voix. Avec un peu plus de 10 000 bureaux de vote, cela fait environ 150 voix par bureau. "C’est à notre portée car on a le meilleur maillage territorial. Il faut aller chercher un à un ceux qui votent Sarkozy. Ce sera une véritable élection municipale"  explique un très proche de Nicolas Sarkozy. Quand il n’y a pas forcément de dynamique, la politique c’est avant tout une question d'arithmétique. "Mathématiquement c’est toujours faisable" se persuade un autre. La mobilisation sera donc la clé de tout. "Il ne faut pas déconner et bien s'adresser aux bonnes cibles".

Davantage exposer Baroin

Nicolas Sarkozy a déjà adoubé François Baroin comme futur Premier ministre en cas de retour à l'Elysée. Certains considèrent que ce dernier n'est pas suffisamment mis en avant. "Il faut davantage installer le tandem. L’image de Baroin doit atténuer le rejet de Sarkozy auprès de toute une partie de l’électorat de centre-droit, c’est en tout cas l’objectif" confie un membre de l'équipe rapprochée de l'ancien chef de l'Etat. RTL vient d'ailleurs de révéler que Nicolas Sarkozy réfléchit ainsi à tenir un meeting à Troyes, la ville de François Baroin, le 21 novembre prochain au lendemain du premier tour de la primaire.

Continuer à cogner sur Bayrou

"Sarkozy va cogner comme un sourd les trois dernières semaines" nous prévenait un de ses soutiens il y a quelques jours. Il va donc continuer à cibler François Bayrou et accuser Alain Juppé de vouloir "placer la future majorité sous le chantage permanent" du président du MoDem. La stratégie est limpide: "Est-ce que les français veulent un candidat de droite ou un candidat du centre? Ce sera la seule question" affirme un sarkozyste. "L'alternance franche" contre "l'alternance molle" qu'incarnerait son principal rival. Voici le débat que compte installer l'ancien président dans ces dernières semaines de campagne, persuadé que cela lui permettra de l'emporter.

Publié par Guillaume Daret / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article
  • Nabucco

    La bonne question au sujet de Baroin c'est de savoir s'il aura une quelconque liberté de manœuvre ou bien sera-t-il, comme son prédécesseur, simplement le "porte serviette" de l'hyper président.
    Poser la question me semble donner la réponse puisqu'il est dors et déjà relégué au second plan, bien qu'étant adoubé.

    • destartin

      Poser la question, c'est y répondre. Je vous rappelle que c'est de Sarkozy que nous parlons.

    • Claire Renault

      comme si Baroin était si rassurant pour ceux qui ont peur de Sarkozy!

  • josé

    Je vote FN ! Cela étant j'irai voter pour Sarko à cette primaire histoire de faire barrage aux mous.

    • khufac

      Erreur ! Le FN a besoin de faire un gros score (puisqu'il perdra au deuxième tour). Or un candidat Sarko, trop proche du FN, lui piquera quelques voix.
      Et puis vous connaissez Sarko : au pouvoir, jamais il ne fera ce qu'il a promis, cf 2007-2012
      Alors qu'avec Juppé, vous êtes certain de faire le plein des populo-conservateurs autour de Marine
      Y'a pas besoin de réfléchir longtemps pour penser ça.

  • on-marche-sur-la-tete

    je le ferais également

  • khufac

    De grosses ficelles, pour mener une campagne à la baguette ? Il risque de se prendre un pain (même pas au chocolat) ! On conseille à Baroin de serrer les miches.

  • Jeanmi934

    Aux électeurs FN : pourquoi ne pas donner une nouvelle chance à Sarko en votant directement pour lui d'abord à la primaire puis à la présidentielle ? En effet, comme le souligne Khufac, Marine perdra à coup sûr au 2ème tour !!

    • George Dodd

      Très juste, Auguste. Politiquement parlant entre Sarkozy et le FN il n'y a pas plus que l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette.

  • Patrick Arthos

    raisonnement absurde de gamin !

  • ALINE AUTE

    Un démenti publié sur MEDIAPART et M. Pujadas ose poser la question !!! C'est la même chose pour tout le reste. Laissez-vous endoctriner, cela vous donne du grain à moudre. Lien ci-dessous

    https://blogs.mediapart.fr/lefrancois/blog/060512/le-document-de-mediapart-sur-le-financement-illegal-de-sarkozy-serait-un-faux