Une Vendéenne apporte Bollywood en France

Ce vendredi 23 juin, Tubelight, la dernière superproduction de Bollywood sort en Inde... et simultanément dans 60 salles à travers la France ! Un tour de force réussi grâce à l'action et la dévotion d'une Vendéenne et de son association de fans, Bollyciné. L'acteur principal du film, la superstar Salman Khan, vient même de réaliser une vidéo de remerciements à leur intention.

C'est une première : le dernier blockbuster indien, Tubelight, sort le même jour en Inde et en France. Le film raconte l'histoire de deux frères que la guerre entre l'Inde et la Chine sépare en 1962.

Il ne sera pas seulement diffusé sur les écrans parisiens, mais aussi à Marseille, Nantes, Roubaix, Besançon, Brest, Nancy, Avignon, Aurillac... Cela a été rendu possible par des bénévoles d'une association de fans, Bollyciné. Ils ont frappé aux portes des cinémas pour les convaincre un à un et y ont accroché des affiches du film.

De la Roche sur Yon à Bombay

A l'origine de ce collectif : Sarah Beauvery, une Vendéenne de la Roche sur Yon. En 2012, sa vie bascule devant le film Baabul. Elle est conquise par l'acteur Salman Khan. "J'ai senti que mon destin était lié à lui", nous explique-t-elle complètement sous le charme, "à partir de là, tout a changé dans ma vie".

Elle créé alors l'association de fans Bollyciné. L'objectif est de faire connaître le cinéma bollywoodien au plus grand nombre, notamment en province. Elle peut à présent compter sur des bénévoles dans 35 villes françaises. Ils ont ensemble soutenu la diffusion de près de 20 films depuis 2012.

 

Salman & Me - nov 2016

Rencontre avec Salman Khan

La fan de 39 ans ne compte pas s'arrêter là : elle a l'intention de "partir vivre à Bombay dans deux ou trois ans".

Elle y est déjà allée à quatre reprises, réalisant son rêve : rencontrer son idole, Salman Khan. En octobre dernier, ils discutent près d'une demi-heure. Elle lui explique ses efforts pour promouvoir le cinéma indien et son travail pour sa marque de vêtements... Salman est impressionné.

"C'est une personne merveilleuse qui détonne avec son statut de superstar", dit Sarah. Elle rencontre également la soeur, le frère et l'associé de l'acteur, avec qui elle échange régulièrement depuis lors. La Vendéenne retournera à Bombay en novembre prochain. Elle le reconnait : "Je vis un rêve". 

Son avis sur le cinéma indien

"Ils sont inclassables... C'est le cinéma du coeur : chaque fois, ce sont des montagnes russes émotionnelles." dit Sarah au sujet des films de Bollywood.

Face aux réticences françaises, elle argumente : "Depuis que je m'y intéresse, j'ai vu le cinéma bollywoodien évoluer. Le surjeu s'atténue de plus en plus, il y a une volonté de s'adapter au marché occidental." Preuve est, selon Sarah : le film Tubelight ne dure "que" 2h16 et il n'y a "que deux-trois chansons" selon ses dires...

visuel rassemblement-vf

Chloé Duval (St).

A lire aussi

  • Aucun article