Migrants : La Commission européenne propose de créer une "super agence Frontex"

Face à la situation des migrants, la commission européenne a proposé la mise en place d'une nouvelle agence Frontex. L'Allemagne et la France ont immédiatement apporté leur soutien au projet.

L'idée ? Cette nouvelle agence disposerait de 1 000 gardes-côtes permanents et d'une réserve de 1 500 hommes mis à disposition par les États membres et mobilisables en trois jours. Il y aura donc davantage de moyens humains que l'actuel Frontex, mais surtout beaucoup plus de pouvoir. Dans ses propositions, la Commission européenne suggère d'être habilitée à déployer la force de réaction rapide sans avoir besoin du feu vert de l’État dont le territoire est concerné. La Grèce, qui est critiquée pour sa gestion sur l’accueil des migrants, est particulièrement visée par cette mesure. Mais l'idée se heurte à la résistance de certains pays qui ont peur de perdre une partie de leur souveraineté, même si les États membres garderaient la supervision du déploiement de ces gardes-frontières sur leur territoire. Au final, l'Union européenne va pratiquement tripler le budget alloué à la surveillance de ses frontières en l'espace de cinq ans, assurée par cette nouvelle Agence européenne de gardes-côtes et des frontières. La création de cette agence doit encore être entérinée par les États membres de l'UE.


Migrants : vers une nouvelle agence Frontex ?

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article