Fusillade à Charlie Hebdo, "un silence incompréhensible, hallucinant, honteux" dans le 12/13 du 7 janvier 2015

Ces termes résument les réactions des téléspectateurs que nous avons reçues suite à l'édition nationale du 12/13 du 7 janvier 2015. Ces critiques sont vives et sévères concernant ce JT qui n’a pas consacré un titre à l'attentat contre Charlie Hebdo, un journal totalement décalé. Les téléspectateurs s'en sont, à juste titre, étonnés. Les réactions sont à la hauteur de vos exigences. Sachez qu’elles ont toutes été transmises aux responsables de la rédaction.

« Ce jour, vers 11h30, un attentat terroriste contre un journal, en plein Paris fait 11 morts (à réviser à la hausse) parmi lesquels, Wolinski, Charb, Cabu, Tignous, la fine fleur de l’humour dessiné. Tous les journaux télé en font, non pas la Une, mais une édition spéciale. Tous ? Non, tout au fond, à droite, une petite télé fait de la résistance. Sur France 3, cet évènement fait l’objet d’une brève, noyée, comme d’habitude, par les anecdotes. Qu’on ne me dise pas que événement était trop proche ; ça fait déjà une heure! Au même moment, Canal+ transmettait en direct l’intervention de Hollande »

« J’étais sur mon ordinateur. Je crois entendre 11 morts. Vu le ton badin avec lequel c’est présenté, je hausse le son, me disant que j’ai mal entendu. 11 morts ?  Ce n’est pas possible, au milieu des chats écrasés…Vous connaissez la suite… Le 12 / 13 se hisse à peine à la cheville du journal de Pernaut…»

«Comment pouvez-vous avoir relégué au second plan dans votre journal une information aussi dramatique et importante? J'espère que ce n'est qu'un manque de compétence de votre part ! Strictement hallucinant »

«Pourquoi le journal de 13h est-il incapable de réagir à chaud à la mort de 11 personnes par attentat. Le présentateur ne se départit pas de son sourire entre un reportage sur des crétins se baignant en hiver et un autre inutile sur les assurances ? Quand allez-vous faire votre métier et justifier de notre redevance? »

« Fidèles téléspectateurs de votre JT édition nationale, nous avons été scandalisés par le traitement de l'information lors du journal de 12h30 concernant l'attentat contre CHARLIE HEBDO. En effet après l'évocation de 6 titres, on parle de l’attentat pendant une minute puis, pendant 2 mn de l'appel aux dons pour l'opération de l'oreille d'un enfant, puis 3mn25 sont consacrées aux soldes. On finit par parler de l'attentat pendant 2mn15 suivi des baignades d'hiver pendant 2mn7. Vous allez me dire que vos équipes n'ont pas eu le temps de réagir. Si c'est le cas le service public est vraiment très mal en point, vu le peu de réactivité face à un événement gravissime »

«Comment peut-on continuer de débiter des banalités sachant que des confrères se font massacrer? Les infos deviennent une entreprise d'abrutissement collectif. La part consacrée aux faits divers, à la météo (chaleur en été, froid en hiver…très original !), aux vacances d'hiver comme d'été est prépondérante, l'actualité politique et internationale est réduite à la portion congrue ».

« Comment des journalistes dits sérieux peuvent- ils nous servir une telle « merde » ? Honte à vous ! Dire que nous payons une redevance pour ça. Je ne vous salue pas »

« Les mots me manquent pour exprimer ma déception, ma colère envers le journal de ce jour qui, tranquillement  pépère, a continué son traintrain concernant les « soldes » (problème d'intérêt national !) Et tous les faits divers, ne consacrant que quelques instants au crime abominable contre la liberté d'expression, la pensée libre, qu'est l'attentat contre Charlie Hebdo. Ce crime représente pour moi l'équivalent pour les USA de l'attentat du 11 Septembre. Je souhaite sincèrement que cette privation des droits à la liberté de penser ne vous atteigne jamais »

« Je viens de suivre votre journal de 12h30. Je suis scandalisé par votre attitude. Les faits d’aujourd'hui sont très graves  Vous en parlez à peine, par contre les soldes, c'était là très important. C’est fini je ne regarde plus. J’ai honte »

« Après la fusillade de Charlie Hebdo, alors que nous savons qu'il y a eu 11 morts et qu'un média a été attaqué, au moment même où le Président de la République prend la parole en direct (et est retransmis sur des chaines comme iTélé), aucune émission spéciale chez vous! N'est ce pas votre rôle de télévision publique d'interrompre des programmes qui peuvent être diffusés plus tard. »

« Honte pour votre traitement du massacre d'hier dans le journal de midi. Honte à France 3 et à son traitement du drame le plus atroce depuis la seconde guerre. Parler de la météo et de recettes de cuisine alors que le président de la République s'exprimait au même moment. HONTE, HONTE... HONTE, HONTE... HONTE, HONTE...HONTE, HONTE...HONTE, HONTE... HONTE, HONTE...»

« Chapeau bas ! C’est sur la BBC que j'ai appris l'attaque de Charlie Hebdo. Je passe sur France 3 peu avant 12h30 et je découvre que l'ouverture de ce que je croyais être un journal est consacrée aux soldes d'hiver suivi par un passionnant reportage sur les aventures otologiques d'un petit garçon ! Incompréhensible! »

Publié par Votre Télé et Vous / Catégories : Le Billet

Related Posts:

  • No Related Posts