Lycéens au cœur de l’info

Jeudi, des élèves de seconde ont rencontré Marie-Laure Augry, médiatrice des rédactions de France 3, et une partie de l’équipe de l’émission Votre Télé et Vous. Une découverte enrichissante des coulisses de la presse télé.

lycéen picardie

À défaut de club journal, abandonné depuis plusieurs années dans l’établissement faute de lycéens volontaires, trois classes de seconde ont eu une occasion en or d’éveiller une vocation pour les métiers du journalisme. Jeudi, ils ont accueilli des invités de marque dans l’amphi du site Jaurès, à savoir Patrick Jaquin, rédacteur en chef de l’émission de médiation de France 3 Votre Télé et Vous, Marie-Laure Augry, présentatrice de l’émission et médiatrice des rédactions ainsi que Soumia Chouaf, chargée de médiation.

Trois journalistes venus parler de leur métier, de son évolution, de ses difficultés et de ses enjeux. « À une époque, il était interdit de faire entrer la presse dans les lycées. Avec un groupe de journalistes, nous avons milité pour faire entrer la presse dans l’Éducation nationale, ce qui a conduit à la création du Clemi », souligne Marie-Laure Augry, qui a débuté sa carrière dans les années 70 et a notamment présenté le JT de TF1 aux côtés d’Yves Mourousi.

equipe picardie

Construction d’un JT

Après une brève présentation de leurs différents parcours, ces professionnels de l’info ont fait découvrir en images les coulisses d’une émission télé. À partir de deux documentaires de France 3 visionnés en amont par les élèves, la discussion a pu s’instaurer sur le choix des sujets et la manière de les traiter. Un bon support d’échanges pour comprendre comment est décidé un reportage et comment se construit un JT. « On a parfois l’impression qu’on ne nous montre pas tout », fait remarquer Léa. « À la télé, la première contrainte est le temps, il y a donc des choix à faire en fonction des priorités et de ce que l’on a. Avec la multiplicité des chaînes et Internet, on n’a plus intérêt à vouloir cacher des choses. La question de la censure n’est plus d’actualité », précise Marie-Laure Augry.

Discussion débat

L’échange s’est parfois transformé en petit débat, notamment sur la « mise en scène » des reportages télé. « Il s’agit le plus souvent d’une mise en situation pour illustrer certaines difficultés, comme celle du handicap. Mais le CSA a un regard très vigilant sur ce point, avec des rappels à l’ordre voire des mises en demeure de certaines chaînes », souligne la journaliste.

Nicolas Manzano

Le Journal de Saône-et-Loire, le 24/05/2014 

Related Posts:

  • No Related Posts