Temps de cerveau...

 

Je suis un contributeur très ancien du budget de l'audiovisuel public de part le paiement annuel de la redevance dont je m'acquitte depuis bientôt 30 ans . Je n'ai, durant cette période, jamais imaginé devoir interférer sur les choix de programmes. Pourtant, c'est le garant des missions de service public de l'audiovisuel et en particulier de la garantie de pouvoir fournir aux citoyens des informations éclairées et indépendantes que je souhaite interpeller aujourd'hui. Si choix budgétaires il doit y avoir, je demande donc expressément que le volet Information soit doté de moyens supplémentaires au détriment des jeux, des fictions d'avant météo, des talk-show lacrymaux d'après midi ou de buzz le samedi soir, des séries policières américaines, des meilleurs pâtissiers, boulangers, villages ou je ne sais quoi d'autres. Merci de ne pas vouloir occuper mon temps de cerveau disponible avec du vide et de rééquilibrer les budgets de l'information et de l'éducation populaire au sens large, à la hausse tant en quantité, qu'en qualité. Comptant sur votre dévouement au service de l'intérêt général par le biais de l'audiovisuel public, je vous prie de recevoir l'expression de mes considérations les meilleures. @Olivier D.

 

Related Posts:

  • No Related Posts