"Ça existe "renforçatrice" comme mot ? #lOreal #pub #TF1"

C'est ce que tweete ‏une certaine @soph_cm à propos d'une publicité largement diffusée pour un shampooing pour homme antichute de la marque Elsève de L'Oréal.

Action_renforcatrice_LOréal

 

Cette publicité a pour égérie le héros chirurgien de Grey's Anatomy. Elle expose les qualités du shampoing Elsève Arginine Resist Homme  anti chute doté de deux principes actifs  : la taurine et l'arginine qui ont une triple action renforçatrice :

  1. nutrition du bulbe
  2. renfort dès la racine
  3. fibres tonifiées

Sophie surenchérit ensuite par un deuxième tweet : "ce qui est bien avec les mots qui n'existent pas, c'est qu'ils ne sont pas obligés de renforcer quoi que ce soit ;)))"

Merci pour cet esprit critique Sophie. Eh bien, voici la réponse, "renforçatrice" n'existe pas dans la langue française. En tout cas pas dans les dictionnaires classiques. Le terme est directement issu du jargon professionnel des fabricants de laboratoire. En cosmétique par exemple, le marketing industriel de Procter & Gamble décrit les "huiles renforçatrices d'arôme" comme "renfermant au moins une huile liquide comestible et au moins un renforçateur d'arôme hydrosoluble".

Ces mots techniques issus du marketing industriel sont bons précisément parce qu'ils sonnent laids, si laids qu'ils ne peuvent qu'être vrais. Chargé en syllabe, "renforcatrice" impacte le consommateur. Il lui parle aussi car il est construit sur une racine connue : renfort -renforcer -renforçatrice.

Dans le même genre, on commence à entendre le verbe "robustifier"  A l'origine, "robustifier" est un terme informatique signifiant consolider des données, rendre plus fiable un logiciel, sécuriser une plateforme, ou donner plus d'options à un programme existant. Un test de robustesse sur un logiciel consiste à valider sa stabilité et sa fiabilité dans le temps. On commence à l'utiliser  en dehors de l'informatique comme un synonyme de renforcer.  Renforcement physique dans les fiches techniques des appareils à cadran ou à écran. "Ecran LCD robustifié" (protégé par un filtre). Renforcement plus général : "Séparer les banques d'affaires et les banques de dépôt permettrait de robustifier le monde financier." (Twitter)

 Dans les processus de sélection primaire d'un parti, casting de téléréalité, élection présidentielles, on entend le mot "candidater" au lieu de "postuler".

En logistique, on entend le verbe palettiser, qui consiste à conditionner les palettes de produits de marchandise.

Cette habitude de décliner un mot connu en adjectif, substantif, verbe est typiquement anglo-saxonne. L'anglais est plus malléable et efficace que notre langue pour faire cela, mais nous nous y mettons avec nos propres mots :

  • Robuste  => robustifier.
  • Renforcer => renforçatrice.
  • Solution => solutionner.
  • Candidat => candidater.
  • Palette => palettiser

... (à vous de compléter la liste avec moi en commentaires)

Ces mots contiennent en eux la "promesse tenue" (slogan de la marque ROC des laboratoires cosmétique Johnson Johnson), le "ça fonctionne" des publicités. Ils font partie de la mise en scène de la technologie qui donne confiance au consommateur.

Related Posts:

  • No Related Posts