Les "valises" de Robert Bourgi sont déjà refermées

L'affaire avait fait la "une" des journaux juste après l'été. Le parquet de Paris vient de l'envoyer aux oubliettes de la justice.

En septembre dernier, à la surprise générale, l'avocat Robert Bourgi, avait surpris tout le monde en révélant avoir été porteur de valises. Entre un certain nombre de chefs d'Etats africains et Jacques Chirac et Dominique de Villepin, respectivement président de la république et premier ministre au moment des faits dénoncés. Sans pouvoir apporté la preuve de ces allégations, il  situait ses versements occultes dans une période allant de 1997 à 2005.

Dominique de Villepin avait vivement démenti avoir été, lui ainsi que Jacques Chirac, destinataires de telles valises.

Pouvant difficilement faire autrement, le parquet avait ouvert une enquête préliminaire. Elle vient de la classer sans suite. Faute d'éléments.

De toute façon, le risuqe que la procédure aille loin était assez faible. Les faits évoqués datent de plus de 5 ans. Ils sont donc prescrits.

Publié par Dominique Verdeilhan / Catégories : Ma chronique

A lire aussi