Le cheval coréen...

Le cheval représente beaucoup dans l'histoire de la Corée. Il est d'abord le symbole de la puissance des cavaliers du royaume de Koryo qui a régné du Ve au XIVe siècle. Sa capitale était alors Kaeson, aujourd'hui deuxième ville de Corée du Nord.

Le cheval ailé, "Chollima" fait aussi partie de la mythologie nord coréenne. Ce cheval ailé est représenté par des statuts dans plusieurs lieux de Pyongyang. Il symbolise l'esprit combatif et héroïque.

Lors de notre second voyage à Pyongyang, nous avons visité un centre équestre flambant neuf situé en banlieue de Pyongyang.

Il faisait partie des sites obligatoires à visiter. Le centre équestre, vous le verrez en partie dans mon documentaire, mais vous ne verrez pas le musée qui jouxte le manège couvert.

Nous n'avons pas été autorisé à filmer ce musée car celui-ci regorge de tableaux des dirigeants à cheval. Kim Jong-il et Kim Il-sung sont ainsi portés au rang d'icônes chevaleresques.

Ce musée met en avant la puissance des Leaders, leur capacité à dompter le cheval. La guide du musée nous expliquait que Kim Jong-un avait monté plus de 300 fois le cheval blanc de son père Kim Jong-il et qu'il maîtrisait désormais toutes les techniques de l'équitation ! En Corée du Nord, les dirigeants sont des dieux, dotés de capacités physiques et intellectuelles hors du commun.

Enfin, sous verre, dans ce musée, trônaient les baskets avec lesquelles Kim Jong-il, le père donc, avait monté son cheval.

En Corée du Nord, le ridicule ne tue jamais il rend plus fort.

statues

Publié par michaelsztanke / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article