Zoom sur Guantánamo, le centre de détention le plus controversé et sécurisé au monde

Donald Trump a évoqué hier, la possibilité d'envoyer l'auteur de l'attentat perpétré à New York dans la prison de Guantánamo, située sur une base navale à Cuba. Cet établissement carcéral est l'un des mieux sécurisés de la planète, mais également sujet à de vives polémiques.

Ce centre de détention se trouve sur la base militaire de la baie de Guantánamo, dans le sud-est de Cuba. Il est loué depuis 1903 par le gouvernement américain au gouvernement cubain pour 4000 dollars par mois (3430 euros), selon l'AFP. Un loyer que les Cubains refuseraient de percevoir.

En réponse aux attentats du 11 septembre 2001, George W. Bush lance une "guerre contre le terrorisme". Dès lors, les États-Unis enferment à Guantánamo les détenus qualifiés de "combattants illégaux", soupçonnés d'être une menace envers la nation en raison de leur affiliation à la mouvance islamiste. Quelques 750 prisonniers originaires de 42 pays y sont enfermés à partir de janvier 2002, et ce, pour une durée illimitée. Actuellement, ils ne serraient plus que 41, considérés comme trop dangereux pour être relâchés. Les autres ont été transférés vers des prisons à l'étranger, ou bien libérés au fil des années.

Un lieu hors de tout cadre juridique

160223_9o844_guantanamo-prison-cellule_sn635

L'intérieur d'une cellule à Guantanamo. © ICI Radio-Canada/Frédéric Arnould

L'emplacement de cette base militaire américaine sur le territoire cubain permet au gouvernement américain de ne pas soumettre les prisonniers à son système judiciaire fédéral, prenant appui sur l'extra-territorialté du lieu. Aucun droit défendu par la Constitution des États-Unis n'y est donc garanti.

Toutefois, cette prison hors de tout cadre juridique a été vivement critiquée par l'opinion publique internationale, défendant les droits de l'homme. Amnesty International affirment que les conditions de détention y seraient dégradantes et les prisonniers seraient victimes d'actes de torture physiques et psychologiques.

Une fermeture envisagée 

Manifestation à Washington contre les conditions de détention de Guantanamo.

Dès son élection en 2008, l'ancien président Barack Obama confirme sa volonté de fermer le camp de Guantánamo. Une promesse qu'il n'a pas pu tenir sous ses deux mandats. Cette fermeture engendrait des problèmes juridiques, car le Congrès bloque le transfert des détenus extra-judiciaires vers le système judiciaire fédéral américain.

Les Républicains, eux, sont en grande partie opposés à la fermeture de la prison, craignant surtout que les anciens détenus ne reviennent gonfler les rangs des organisations terroristes. Donald Trump a d'ailleurs évoqué la possibilité d'envoyer à Guantánamo Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans arrivé aux États-Unis en 2010 et auteur de l'attentat meurtrier de New York le 31 octobre dernier. "Absolument, c’est quelque chose que j’examinerai", a répondu le locataire de la Maison-Blanche, interrogé par un journaliste. Il a également réclamé hier sur son compte Twitter que le terroriste se voit infligé la peine de mort. Celle-ci est autorisée par 31 États américains, même si tous ne l'appliquent pas.

Yelen Bonhomme-Allard

A Manhattan, le légendaire quartier de Times Square est plus animé que jamais à l'approche des fêtes de fin d'année.

Un réveillon à New York : bienvenue à Times Square, palais de la démesure

Quelques jours avant le réveillon du 31 décembre, cap sur New York et le quartier de Times Square, "le carrefour des monde". Avec ses lumières, son clinquant et ses paillettes.

Le grand événement de la soirée, c'est le "ball drop" - la descente d'une grosse boule lumineuse sur Times Square au soir du 31 décembre, une tradition qui date de 1907. Lorsque la boule s'éteint, la nouvelle année est là. Pour l'occasion, un million de visiteurs sont attendus - un chiffre multiplié par 2 lors du passage à l'an 2000.

Jacques Cardoze, Régis Massini, Sabrina Buckwalter et Fabien Ortiz se sont plongés dans la magie des fêtes à New York :

New York est souvent décrite comme la ville la plus solitaire du monde. Crédit : MusikAnimal

New York est l'une des pires villes pour les célibataires, selon une étude

New York est la ville la plus solitaire du monde, disent certains. Restaurants, cinémas, bars et salons de beauté trop chers font partie des critères pris en compte par une récente étude pour classer New York parmi les villes les moins propices à une rencontre romantique.

Le classement est l'oeuvre de Wallethub, un site qui propose des conseils financiers aux consommateurs. Il prend en compte des paramètres "économiques" (taux de chômage, coût du logement, mais aussi prix du coiffeur et du club de fitness) et des données permettant d'évaluer le "potentiel romantique" de la ville (dont le pourcentage de célibataire et nombre de restaurants et d'attractions par habitant).

Classée 139e parmi 150 villes, New York est loin derrière la numéro 1, Salt Lake City, dans l'Utah :

Rang Ville
1 Salt Lake City, UT
2 Orlando, FL
3 Tempe, AZ
4 Atlanta, GA
5 Scottsdale, AZ
6 Austin, TX
7 Tampa, FL
8 Reno, NV
9 Cincinnati, OH
10 San Francisco, CA
11 Honolulu, HI
12 Denver, CO
13 Omaha, NE
14 Minneapolis, MN
15 Madison, WI
16 Pittsburgh, PA
17 Fort Lauderdale, FL
18 Boise, ID
19 Raleigh, NC
20 Richmond, VA
21 Chandler, AZ
22 Seattle, WA
23 Grand Rapids, MI
24 Las Vegas, NV
25 Springfield, MO
26 Plano, TX
27 Lincoln, NE
28 Gilbert, AZ
29 Sioux Falls, SD
30 Colorado Springs, CO
31 Tallahassee, FL
32 Portland, OR
33 Lexington-Fayette, KY
34 Washington, DC
35 Baton Rouge, LA
36 Miami, FL
37 Irvine, CA
38 Des Moines, IA
39 New Orleans, LA
40 Boston, MA
41 San Diego, CA
42 Columbus, OH
43 Houston, TX
44 Tucson, AZ
45 Phoenix, AZ
46 St. Paul, MN
47 Charlotte, NC
48 San Jose, CA
49 Mesa, AZ
50 Fort Wayne, IN
51 Dallas, TX
52 Lubbock, TX
53 Rochester, NY
54 Amarillo, TX
55 Overland Park, KS
56 St. Louis, MO
57 Rancho Cucamonga, CA
58 Sacramento, CA
59 Virginia Beach, VA
60 Nashville, TN
61 San Antonio, TX
62 Peoria, AZ
63 St. Petersburg, FL
64 Aurora, CO
65 El Paso, TX
66 Oklahoma City, OK
67 Huntsville, AL
68 Providence, RI
69 Knoxville, TN
70 Louisville, KY
71 Buffalo, NY
72 Spokane, WA
73 Irving, TX
74 Durham, NC
75 Winston-Salem, NC
76 Tacoma, WA
77 Vancouver, WA
78 Albuquerque, NM
79 Garland, TX
80 Kansas City, MO
81 Corpus Christi, TX
82 Greensboro, NC
83 Huntington Beach, CA
84 Oakland, CA
85 Tulsa, OK
86 Glendale, AZ
87 Wichita, KS
88 Cape Coral, FL
89 Milwaukee, WI
90 Santa Rosa, CA
91 Oceanside, CA
92 Stockton, CA
93 Arlington, TX
94 Bakersfield, CA
95 Fremont, CA
96 Chesapeake, VA
97 Norfolk, VA
98 Chattanooga, TN
99 Riverside, CA
100 Newport News, VA
101 Akron, OH
102 Fort Worth, TX
103 Fontana, CA
104 Grand Prairie, TX
105 Augusta, GA
106 Laredo, TX
107 Birmingham, AL
108 Indianapolis, IN
109 Little Rock, AR
110 Jackson, MS
111 Fresno, CA
T-112 Baltimore, MD
T-112 Shreveport, LA
T-114 Anchorage, AK
T-114 San Bernardino, CA
116 Mobile, AL
117 Santa Ana, CA
118 Cleveland, OH
119 Pembroke Pines, FL
120 Montgomery, AL
121 Long Beach, CA
122 Worcester, MA
123 Jacksonville, FL
124 Toledo, OH
125 Garden Grove, CA
126 Los Angeles, CA
127 Santa Clarita, CA
128 Henderson, NV
129 Memphis, TN
130 Fayetteville, NC
131 Ontario, CA
132 Modesto, CA
133 Chicago, IL
134 Anaheim, CA
135 Moreno Valley, CA
136 Brownsville, TX
137 Philadelphia, PA
138 Port St. Lucie, FL
139 New York, NY
140 Newark, NJ
141 Aurora, IL
142 Jersey City, NJ
143 Oxnard, CA
144 Chula Vista, CA
145 Columbus, GA
146 Detroit, MI
147 Glendale, CA
148 North Las Vegas, NV
149 Hialeah, FL
150 Yonkers, NY

Tourisme : 5 visites décalées à New York

Après l'avoir vue dans tant de films, tant de séries, peut-on encore être surpris par New York ? On continue de rêver avec 5 visites décalées dans la grosse pomme.

  • L'histoire de la basket à Brooklyn

Avec ses musées prestigieux, comme le MoMa ou le Guggenheim, New York est la capitale culturelle des Etats-Unis. Il y en a pour tous les goûts : au Brooklyn Museum, "The Rise of Sneaker Culture" (L'ascension de la culture de la basket) ravira même les allergiques aux musées. Cette exposition se dit la première à explorer la dimension socio-culturelle de la basket, ou l'histoire d'une société dans laquelle le sport a pris une place de plus en plus importante avec la généralisation des loisirs.

Jusqu'au 4 octobre au Brooklyn Museum

Dominion Rubber Company, env. 1925. Crédit photo : Hal Roth, American Federation of Arts/Bata Shoe Museum

Crédit : American Federation of Arts/Bata Shoe Museum

Crédits photo : American Federation of Arts

Crédits : American Federation of Arts

  • Un après-midi (d'été) à la plage

Dans notre imaginaire, New York, c'est avant tout Times Square, les taxis jaunes et les grandes avenues à l'ombre des gratte-ciels. On oublie souvent que l'été, les New Yorkais vont aussi se dorer à la plage. La température de l'eau est idéale pour supporter les fortes chaleurs estivales.

unnamededitededited

Long Island beach. Crédits : France 2 Washington

  • Expo : Comment les chats ont pris possession d'internet

Le Queens, quartier de New York trop souvent ignoré des touristes, a ses pépites. Dans un beau bâtiment à Astoria, qui héberge des studios de cinéma historiques, le "musée de l'image animée" n'expose pas que des vieux films et des anciennes caméras. "How Cats Took Over the Internet" se veut une réflexion sérieuse sur l'histoire des chats sur le web et aborde des thèmes comme "l'anthropomorphisme" et "l''esthétique du mignon".

Jusqu'au 31 Janvier 2016 au Museum of the Moving Image 

cat-sits-on-keyboard-while-typing-550x238-detail-main

 

  • Cimetière du Calvaire

On reste dans le quartier du Queen's pour une visite un peu morbide. Rendez-vous au cimetière du Calvaire, l'un des plus anciens de la ville, pour admirer le contraste entre les pierres tombales et la vue sur la "skyline" de gratte-ciels new yorkais.

CalvaryCemeteryQueens_edit

Crédit photo : Plowboylifestyle, Moondigger

  • Survol en hélicoptère et visite en bateau

Impossible de tout voir en quelques jours à New York. Alors, on prend de la hauteur dans un des sept hélicoptères qui survolent Manhattan en permanence, pour une vue imprenable sur la statue de la liberté, Central Park ou le One World Trade Center. Comptez 160 dollars (environ 140 euros) pour 12 minutes dans les airs.

Autre option pour faire le tour de l'île de Manhattan et se remémorer l'histoire des migrants qui sont arrivés à New York par la mer : la visite en bateau. Pour 40 euros par personne, vous pourrez vous arrêter à loisir et admirer l'architecture new yorkaise, été comme hiver.

Un reportage de J. Cardoze, L. Desbois et C. Koumoue.

La nouvelle skyline de New-York, dominée par le One World Trade Center.

Premières images spectaculaires au One World Trade Center

Ouvert en novembre 2014, plus de 13 ans après les dramatiques attentats qui ont meurtri l'Amérique, le One World Trade Center est au centre de toutes les attentions à New-York.

L'observatoire situé au dernier étage a ouvert aux touristes et aux locaux la semaine dernière, offrant aux chanceux qui ont pu y avoir accès une vue inédite sur le ciel New-Yorkais. Notre reportage sur place, par Valérie Astruc, Régis Massini et Fabien Ortiz.


L'ouverture du One World Trade Center by ftv-geopolis

La construction du One World Trade Center, visible en time-lapse dans la vidéo ce-dessous, a pris onze ans, pour un coût de 3,9 milliards de dollars. Le bâtiment se trouve sur le site de l'ancienne tour nord du World Trade Center, et n'occupe qu'un coin de l'ancien site. Le reste est divisé entre une autre tour, plus petite, un centre commercial et un espace de plein-air.

Comme il se doit à New-York, le One WTC a été au moins autant aménagé pour les touristes que pour le business. En plus d'un observatoire de grand luxe et d'équipements sur le reste du site du World Trade Center, les ascenseurs du building sont des écrans de haute-résolution qui permettent de découvrir un time-lapse d'une cinquantaine de secondes sur la construction de la ville de New-York. La nuit, évidemment, la vidéo change...

Depuis 2012, le One World Trade Center est le plus haut bâtiment de New-York, des Etats-Unis et de tout l'hémisphère Ouest de la planète. Sans surprise, c'est devenu le paratonnerre de la Grande Pomme, avec son lot de clichés spectaculaires pris par les habitants de Manhattan à chaque orage.

La page consacrée à Marine Le Pen dans le classement de Time (capture d'écran).

A New-York, Marine Le Pen sur le tapis rouge

Est-il déjà loin, le temps ou Marine Le Pen pourfendait « les élites » éloignées de la réalité? La dirigeante du Front National célébrait cette semaine son entrée dans le top 100 des « personnalités les plus influentes » de Time lors d'une soirée organisée par le magazine à New-York. En robe bleue sur tapis rouge, la seule personnalité politique française inclue dans le classement s'est trouvée au d'un véritable parterre de stars qui la côtoient dans le classement.

Reportage à New-York de Jacques Cardoze et Régis Massini.

Le classement de Time est une vieille tradition américaine. Il célèbre des personnalités de tout horizons, artistes, politiques, humanitaires...Cela dit, comme le fait remarquer le « Christian Science Monitor », l'influence est un concept si subjectif que le Time 100 reflète souvent plus les personnalités dont on parle le plus que celle qui détiennent un véritable pouvoir de décision. On pense notamment à l'inclusion de Kim Kardashian...Ou de Marine Le Pen d'ailleurs.

 

 

Après les food trucks, voici les ADN trucks!

On connaissait les food trucks, voici qu'aujourd'hui les ADN trucks débarquent à New York. "Who is you Daddy?" ou "Qui est ton papa?" en français dans le texte, c'est avec ce slogan que les ADN trucks attirent le chaland dans les rues de Manhattan (NY). Premiers clients les pères pas franchement convaincus que leurs enfants sont bien leurs enfants....

Bref, l'ADN au coin de la rue. Un concept unique au monde.

Reportage à New York de Jacques Cardoze, Régis Massini, Arielle Monange et Sherron Lumley.

Celui qui a tué Ben Laden parle...

"Je suis la dernière personne qu'il ait vu sur terre...
C'était comme la fin de la guerre..."

L'homme qui a tué Oussama Ben Laden, Robert O'Neill, s'exprime pour la première fois dans un entretien exclusif diffusé sur Fox News :

 

Nous avions brossé son portrait diffusé dans le 20h de France 2 :